Prise en charge alimentaire des malades du Covid-19: ALIMA a été remerciée...

Coronavirus

CONAKRY- Au centre de nombreuses critiques depuis plusieurs semaines à cause de la mauvaise qualité de la nourriture servie aux patients du Covid-19 alités à Donka, l’ONG ALIMA (alliance for international medical action) a été écartée par l’ANSS (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire).

Elle ne gère plus l’alimentation des malades. Selon l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire (ANSS) ALIMA va désormais s’occuper uniquement du traitement des patients.

« Ils ont été dessaisis du volet alimentation, mais ils continuent de travailler notamment dans le domaine de la réanimation des patients et  de l’hygiène », a déclaré brièvement le directeur de communication de l’ANSS,  Sory II Keira.

Interrogée par une journaliste d’Africaguinee.com, une source proche d’ALIMA a expliqué les dessous de leur mise à l’écart. L’ONG ALIMA prenait en charge l’alimentation des malades et du personnel sur fonds propres. Malgré tout, il y avait toujours des plaintes chez les patients.

« A peu près 450 malades et 200 travailleurs étaient pris en charge dans le domaine de l’alimentation. Mais tout le temps, les gens se plaignaient, soit de la qualité ou de la quantité de la nourriture servie. Chaque jour, c’était des plaintes individuelles qui parfois causaient beaucoup de cris. L’équipe de l’ANSS a jugé nécessaire retirer la gestion de l’alimentation des patients. Ils ont confié à 2 restaurateurs guinéens. Depuis maintenant une semaine, il y a moins de problèmes », a indiqué une source proche d’ALIMA.

Pour sa part, le Chef de mission de l’ONG ALlMA, Dr Billy Sivahera Muyisa justifie ces insuffisances dans la prise en charge nutritionnelle des patients, par le flux de malades qui grossissait chaque jour et des difficultés rencontrées au centre de Donka, qui au début était en manque d’eau.

Bah Aissatou

Pour Africaguinee.com

Tél : (+224) 655 31 11 14

Créé le Lundi 04 mai 2020 à 17:27