Covid-Organics/Sissoko Embalo lance sa commande : Quid de la Guinée ?

Politique
Umaro Sissoko Embalo
Umaro Sissoko Embalo

CONAKRY-Le Covid-Organics, remède « miracle » contre le Coronavirus lancé en grande pompe par le président malgache, Andry Rajoelina continue de charmer les chefs d’Etat africains malgré la vive controverse qu’il suscite et les réserves de l’organisation mondiale de la santé (OMS).

Le président de la Guinée Bissau, Umaro Sissoko Embalo annonce l’envoi d’un cargo dans la grande île pour avoir les premières cargaisons qu’il pourrait partager avec ses frères de la sous-région.

« Je vais voir comment déplacer un avion qui ira à Tana pour avoir les premières cargaisons que je pourrai également partager avec mes frères de la sous-région pour guérir les gens qui sont infectés par le coronavirus. Je fais beaucoup de confiance à cette découverte », a annoncé Sissoko Embalo, dans une vidéoconférence avec son homologue malgache, plus que jamais convaincu de l’efficacité de la découverte faite par son pays.

« En ce qui concerne le Madagascar, nous avons pu avec nos scientifiques prouver et on a pu trouver ce remède qu’est le Covid-Organics. Il peut premièrement renforcer la défense immunitaire de l’organisme, mais également nous avons pu soigner  les malades de ce virus. C’est notre devoir de  protéger notre population, mais aussi dans un élan de solidarité africaine d’aider nos amis et nos frères africains également (…)Ce n’est plus une question de puissance économique ou militaire, Dieu nous a donné les plantes médicinales pour sauver ce monde », a lancé Andry Rajoelina.

Avant Sissoko Emballo, le sénégalais Macky Sall, le Congolais Félix Tshisekedi ont appelé le président malgache.

Quid de la Guinée ? Pour le moment, la question n’est pas à l’ordre du jour. Interpelé sur ce sujet, le ministre de la santé a tranché, indiquant qu’on privilégie pour le moment le traitement à  la chloroquine.

« C’est une question hautement politique. Moi seul, je ne peux pas donner un avis sur cette éventualité. Peut-être que ça sera envisagé, mais c’est prématuré de ma part de me prononcer là-dessus. On a un comité d’éthique, il y a une commission scientifique. C’est à eux de décider de faire des propositions au gouvernement. Pour le moment c’est la chloroquine qui est utilisée chez nous pour soigner les patients du Covid-19 », a indiqué le ministre colonel Rémy Lamah.

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112

 
Créé le Lundi 27 avril 2020 à 12:58