Covid-19-Guinée: le plan de riposte "surévalué" à plus de 40 millions de dollars (Banque Mondiale)

Plan Economique de riposte contre le Covid-19
Le président de la République de Guinée, Pr Alpha Condé et son PM Kassory Fofana
Le président de la République de Guinée, Pr Alpha Condé et son PM Kassory Fofana

CONAKRY-  C’est une situation très embarrassante pour le gouvernement guinéen, en quête de fonds pour financer son plan économique de riposte contre le Coronavirus. La Banque Mondiale qui a été sollicitée  par les autorités guinéennes pour aider à financer ce plan Marshall, a épluché le document.

L’institution de Bretton Wood a divulgué des incohérences de taille qui, pour le moins qu’on puisse dire, portent un sérieux coup au plan proposé par l’exécutif guinéen, souvent reproché de ne pas fournir assez d’efforts pour lutter contre la corruption qui gangrène la gouvernance dans le pays. Eh bien, figurez-vous bien, la Banque Mondiale a décelé une différence pharaonique de près de 40 millions de dollars rien que dans le volet Energie.  

« L’une des deux actions proposées dans le secteur de l’électricité est que le gouvernement se charge des factures d’électricité des consommateurs de la catégorie sociale pendant trois mois (avril-juin). Le coût de la facture estimé à 456 milliards GNF (46 millions de dollars) nous paraît surestimé dans le plan, tandis que nos simulations indiquent un total d’environs de 6 milliards de GNF (moins d’un million de dollars) au tarif social actuellement bas de 90 GNF/KWh », lit-on dans un document qui a été transmis le 20 avril au premier ministre par la Banque mondiale.

Dans ledit document assorti de recommandations, la Banque mondiale fait également part de nombreuses autres préoccupations par rapport au plan économique riposte contre le Coronavirus, évalué par le gouvernement à plus de 3 mille milliards de francs guinéens.. En attendant la réaction du gouvernement, merci de consulter ci-dessous l'intégralité du document. 

 

Créé le Dimanche 26 avril 2020 à 15:32