Vaccin contre le COVID-19: la Guinée va-t-elle accepter le test sur ses patients?

Polémique sur l'essai d'un vaccin contre le Covid-19
Essai vaccinal contre Ebola, image d'archive
Essai vaccinal contre Ebola, image d'archive

CONAKRY- Alors que l'échange télévisé entre deux scientifiques français s'interrogeant sur l'opportunité de tester en Afrique un vaccin contre le coronavirus continue de faire des vagues, le ministre guinéen de la santé a fait une mise au point.

Interrogé par Africaguinee.com, le Colonel Rémy Lamah a indiqué qu’en Guinée cette option n'est pas à l'ordre du jour au niveau des autorités sanitaires.

“Pour le moment, la Guinée n'a pas été consultée pour l'utilisation de ce vaccin. Et si une décision devrait être prise dans ce sens, il ne sera pas du ressort du ministère de la santé d'accepter unilatéralement l'utilisation quelconque d'un vaccin sur le territoire guinéen”, précise le ministre de la santé.

Une vive polémique a éclaté en Afrique notamment après un échange entre un chercheur de l'Institut français de la recherche médicale (Inserm) et un chef de service d'un hôpital parisien le 1er avril sur la chaîne française LCI, sur l'opportunité de tester en Afrique un vaccin contre le coronavirus.

Le ministre de la Santé prévient que c’est aux autorités du pays, notamment le gouvernement d'accepter l'utilisation éventuelle de vaccin contre la pandémie sur son sol. ‘’Cette option fera l'objet d'une discussion autour d'une table entre les hautes autorités du pays notamment le gouvernement ”,  a fait savoir le ministre de la santé lors d'un entretien téléphonique qu'il a accordé à un reporter d'Africaguinee.com.

Selon les derniers chiffres publiés par l'agence nationale de sécurité sanitaire, la Guinée totalise 144 cas confirmés au Covid-19 dont 5 guéris.

 

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Créé le Mercredi 08 avril 2020 à 14:43