Situation "confuse" à la maison centrale : le neveu de Dadis Camara libéré ?

Justice
Dadis Camara
Dadis Camara

CONAKRY-Que se passe-t-il à la maison centrale de Conakry ? Dans la nuit du vendredi   à samedi 21 mars 2020, plusieurs militaires incarcérés à la sûreté urbaine de Conakry auraient été déplacés sur un ordre venant du haut sommet de l’Etat, a appris Africaguinee.com de sources proches de la maison centrale.

Leur nombre exact,  leur identité ainsi que leur lieu de destination ne nous ont pas été révélés pour l’instant. Pourquoi ce déplacement ? Est-ce pour désengorger la prison ? Ou bien pour éviter une mutinerie ? Chacun y va de son commentaire. Ce vendredi, des échanges de tirs ont eu lieu entre militaires mutins et loyalistes dans la plus grande garnison militaire du pays, faisant un mort. S’en est suivi ensuite une chasse aux sorcières. Au moins quatre militaires ont été arrêtés alors que d’autres étaient recherchés.  

Située en plein cœur de la capitale, la maison d’arrêt de Conakry est l’une des prisons les plus sécurisées du pays. Plusieurs militaires y sont détenus. L’un des plus célèbres est le commandant Toumba Diakité, l’un des présumés auteurs du massacre du 28 septembre.

Selon certaines sources, le neveu du capitaine Moussa Dadis Camara, Marcel Guilavogui également inculpé dans le massacre du 28 septembre ferait partie des militaires déplacés. Ce que dément une source proche du ministère de la Justice. La même source précise que les prisons guinéennes sont bien sécurisées et qu’aucun détenu n’a été libéré.

Affaire à suivre…

Africaguinee.com

Créé le Samedi 21 mars 2020 à 14:24