Double scrutin du 1er mars : la CoCEG déploiera des observateurs dans tout le pays…

Double scrutin du 1er mars

CONAKRY-La Coalition Citoyenne pour les Elections et la Gouvernance (CoCEG) s’est engagée ce mardi 25 février 2020, à déployer des observateurs le jour du double scrutin du 1er mars. Le but est de collecter, analyser et communiquer des informations fiables sur le déroulement des élections législatives et du référendum constitutionnel, prévus en Guinée.

La CoCEG est une plateforme de la société civile non partisane qui compte huit ONGs et associations de la société civile guinéenne spécialisées dans divers domaines dont l'observation électorale, le monitoring des médias, le monitoring de la violence électorale, la gouvernance locale, la promotion de la participation citoyenne y compris les droits de l’Homme et l’éducation électorale en République de Guinée. Ces ONGs et associations regroupées au sein de la CoCEG sont : CENAFOD, CAPP, COFEL, UDEC, LEJEPAD, WANEP, ROSE, REGUIMAJEC.

La CoCEG compte, à l’occasion des élections législatives couplées au référendum constitutionnel déployer des observateurs, des superviseurs et des coordonnateurs régionaux répartis dans les 38 circonscriptions électorales du pays, et installer une plateforme technologique pour avoir accès aux informations clés, assurer leur traitement et alerter les officiels de la CENI et ses démembrements, les autorités nationales et locales sur toute violation ou tout manquement relatif aux droits électoraux et enfin, témoigner de la sincérité du vote.

« Ce projet se focalise essentiellement à l’observation des élections législatives et du référendum du 1er  mars 2020. Conscient des enjeux liés à ce processus, la Coalition Citoyenne pour les Elections et la Gouvernance se propose d’observer toutes les opérations du scrutin sans apporter un jugement. Donc l’observation se limitera au constat du déroulement et au partage des informations tirées de ces élections », a expliqué le coordinateur de CoCEG Aboubacar Sylla.

Des personnalités religieuses du pays ont été invitées pour participer à cette cérémonie de lancement. C’est le cas de l’archevêque de Conakry. Dans son discours de circonstances, mon seigneur Vincent Koulibaly a tenu à féliciter et à encourager cette initiative. Selon lui, agir de cette manière, permettra aux guinéens de se prendre en charge sans compter sur un appui des étrangers.

« Je félicite et je remercie les organisateurs et les ceux qui les soutiennent sur ce chemin. Au fur et à mesure, on comprendra que comme ça se passe dans les autres pays européens, on n’a pas besoin d’envoyer des étrangers pour observer nos élections. Agir de cette façon, c’est aussi montrer notre maturité, ça signifie que nous commençons à nous prendre en charge sans toujours attendre l’extérieur », a laissé entendre l’archevêque de Conakry.

Le jour du scrutin, la CoCEG se déploiera dans toutes les préfectures et communes de la Guinée selon une méthodologie de déploiement proportionnel. Le pourcentage des observateurs dans chaque région, préfecture et sous-préfecture sera égal au pourcentage des bureaux de vote au total qui se trouvent dans chaque région, préfecture et sous-préfecture du pays.

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 666 134 023

 

Créé le Mardi 25 Février 2020 à 19:55