Scrutin du 1er mars: "Il n’y aura pas de vote en Basse, Moyenne et Guinée forestière…"

Référendum Constitutionnel du 1er mars
Elhadj Ousmane Baldé président de la Coordination Haali Poular et Elhadj Sékhouna Soumah Kountigui de la Basse Guinée
Elhadj Ousmane Baldé président de la Coordination Haali Poular et Elhadj Sékhouna Soumah Kountigui de la Basse Guinée

CONAKRY-Les sages des coordinations Haali Poular, Basse  et Guinée forestière ont lancé un ultime "avertissement" ce samedi 22 février 2020, par rapport au double scrutin "référendum-législatif" du 1er mars.

Réunis à Tanéné sur la situation politique du pays, Elhadj Ousmane Baldé, Elhadj Sékhouna Soumah et compagnie ont fait une déclaration dans laquelle ils ont appelé au « refus systématique de toute prolongation du second et dernier mandat du chef de l’Etat sortant qui finit en décembre 2020 ».

La tension continue  de monter crescendo en Guinée  au fur et à mesure que les élections du 1er mars approchent. Ce samedi  le kountigui de la basse Guinée et le président de la coordination haali poular   ont aussi appelé le peuple de Guinée à la « résistance » et ne pas voter le 1er mars.

« Nous disons et réaffirmons que le vote n’aura pas lieu en Moyenne Guinée, en Basse Guinée  et en Guinée forestière. Nous invitons la haut Guinée à en faire de même. Nous invitons tous les guinéens, particulièrement les jeunes et les femmes à la résistance dans la paix face à cette mascarade généralisée », ont-ils lancé.

Ces appels interviennent alors que le Chef de l’Etat poursuit sa campagne dans la Guinée profonde. Il demandé à ses partisans de « s’occuper » de ceux qui tenteront de saccager des urnes. Alpha Condé est attendu ce dimanche à Mamou dans un climat de tension.

A suire…

 

Africaguinee.com

Créé le Dimanche 23 Février 2020 à 0:05