15 janvier 2010-15 janvier 2020 : Il y a 10 ans, le Général Sékouba Konaté donnait la démocratie à la Guinée

Politique
Général Sékouba Konaté
Général Sékouba Konaté

Homme d’Etat modeste, humble, fidèle en amitié, formé au Maroc (Meknès), en France (Pau), et en Chine, le Président Sékouba Konaté a mis la Guinée sur les rails de la démocratie. La démocratie et l’Etat de droit en Guinée, le peuple guinéen les lui doit entièrement, en 2010. 

Né le 6 juin 1964 à Conakry, ce Général de corps d’armée n’a jamais aimé le pouvoir. Lorsqu’il l’avait obtenu, il était pressé de s’en débarrasser. Seul objectif : placer la Guinée dans le concert des nations démocratiques. 

Ce 15 janvier 2020, cela faisait 10 ans exactement qu’il prenait les commandes de la Guinée. Président de la Transition, il était félicité par les grandes puissances du monde pour la qualité de son leadership et ses actions en faveur de la paix, de la sécurité, de la stabilité et surtout de l’organisation réussie des premières élections démocratiques dans l’histoire du pays. 

L’ancien président des États-Unis, Barack Obama, lui avait offert une voiture blindée et un visa de séjour aux États-Unis « en reconnaissance de ses efforts pour instaurer la démocratie ». Les Nations-Unies, la France, l’Union Européenne et l’Union Africaine ont salué son passage indélébile à la tête de la Guinée. Plusieurs chefs d’Etat africains l’ont même décoré, car ce type de leader fait vraiment défaut sur le continent.

Durant la Transition, le « Tigre » a su maîtriser l’armée pour des élections présidentielles transparentes, crédibles, inclusives, pacifiques et dignes de confiance. La Guinée a été dirigée pendant 25 ans par des militaires. La discipline dans l’armée n’était pas au rendez-vous. Le risque d’un basculement du pays était évident. Mais l’homme de terrain qui a fait ses preuves en Guinée forestière et dans les zones frontalières du Libéria et de la Sierra Leone a su gérer la situation. C’était l’homme de la situation, devenant ainsi un héros national en Guinée et en Afrique. Les militaires ont rendu pacifiquement le pouvoir aux civils dans la paix.

Sur le continent africain, l'homme était adulé et reçu en grande pompe dans plusieurs palais présidentiels : Togo, Congo Brazzaville, Côte d’Ivoire, Burkina Faso, Libye, Guinée Bissau, Maroc, Tchad, Niger, Mali, Gabon, Sénégal, Guinée Équatoriale…

Pour les loyaux services rendus à la nation guinéenne et pour avoir respecté sa parole, l’Union Africaine a décidé de l’honorer en le nommant haut représentant pour l'opérationnalisation de la Force africaine en attente et responsable de la planification et de la gestion stratégique des opérations de soutien à la paix de l'Union Africaine (UA).

En août 2019, cet originaire de Kankan qui a grandi dans la commune du Kaloum, de l'ethnie Malinké, était l’hôte du maréchal Khalifa Belqasim Haftar, l’homme fort de l’Est de la Libye, patron de l’Armée Nationale Libyenne (ANL), dans le cadre d’une mission humanitaire et de la lutte contre le terrorisme. Les deux hommes ont d’excellentes relations.

Le Président élu de la Guinée-Bissau, le Général Umaro Sissoco Embalo, et le Général Sékouba Konaté ont également de bons rapports et s’échangent régulièrement. Ce sont des « frères et amis » qui se connaissent depuis plusieurs années.

Père de la démocratie guinéenne, le Général Sékouba Konaté continue de mettre son expérience au service de l’Afrique. Un modèle à suivre. Vivement que son héritage soit préservé pour une Guinée unie, sécurisée, stable, paisible, libre, juste et prospère.

Créé le Samedi 18 janvier 2020 à 11:52