Problématique de la délivrance des visas d’entrée en Guinée : Damantang Camara précise…

Gouvernement
Damantang Albert Camara, Ministre de la Sécurité et de la Protection civile
Damantang Albert Camara, Ministre de la Sécurité et de la Protection civile

CONAKRY-Face à la problématique de la délivrance des visas d’entrée en Guinée par les ambassades, le Ministre de la Sécurité et de la protection civile vient d’apporter quelques précisions. Alors que de nombreux voyageurs ont eu des soucis liés à la validité de leur visa à l’aéroport de Conakry, Damantang Albert Camara que nous avons interrogé a avoué qu’il y a effectivement quelques problèmes. L’ancien porte-parole du gouvernement a cependant promis que des solutions seront trouvées bientôt entre son département et celui des affaires étrangères. 

Mais comment en est-on arrivé là ?  

« Depuis un certain temps il a été mis en place les E-Visa.  C'est une plateforme en ligne à partir de laquelle les gens s'inscrivent à travers une interface où ils remplissent un certain nombre de renseignements. Et à partir de là, ils ont le visa en ligne. Il y a de sérieux problèmes parce qu'il y a toujours des ambassades qui continuent à délivrer des visas physiques alors que normalement elles ont été prévenues  que ça passait désormais par E-Visa », a expliqué le ministre de la Sécurité. 

Conscient des difficultés auxquelles les usagers sont confrontés depuis le lancement de plateforme, Damantang Albert Camara promet des mesures. Toutefois, il insiste sur le fait que le service de visas doit revenir à la Sécurité. 

« Nous avons été interpellés plusieurs fois à ce sujet. Nous sommes en train de le régler à avec le Ministère des Affaires Etrangères. Ce week-end encore on en parlait puisqu'on a eu des problèmes en ce sens. Mais le visa relève du service de l'immigration qui est un service de la police. Le problème qu’on a dans nos ambassades, c’est que nous n'avons pas d'officiers de l'immigration. C’est une situation globale qu'il va falloir harmoniser. Sinon le service de visas dans les autres pays, c'est un service de l'immigration qui dépend de la sécurité. Jusqu’à présent cela se faisait dans les ambassades, mais il y aura une harmonisation qui sera faite entre les affaires étrangères et la sécurité pour ne pas que les usagers soient soumis à cette dichotomie », a indiqué le ministre de la Sécurité et de la protection civile.

Conflit de compétence ? 

Au-delà de l’aspect sécuritaire, il faut dire que derrière il y a aussi une question d’argent. Certaines ambassades gagnent pas mal de sous à travers la délivrance des visas. Lorsqu’on sait que la subvention accordée aux ambassades retarde des fois, cet argent leur sert de tremplin pour assurer leur fonctionnement. Interrogé, une source du Ministère des Affaires Etrangères a averti que le service de visas fait partie des attributions du Département. Mamadi Touré a même été saisi de cette situation. Il n’est pas exclu que le débat soit posé en conseil des ministres. 

Dossier à suivre…

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tél. : (00224) 655 311 112

Créé le Lundi 06 janvier 2020 à 18:52