Guinée : des "grincements de dents" au sein du parti d’Alpha Condé…

Politique
Alpha Condé, Président de la République de Guinée (D), Kassory Fofana, premier ministre (G) au siège du RPG arc-en-ciel
Alpha Condé, Président de la République de Guinée (D), Kassory Fofana, premier ministre (G) au siège du RPG arc-en-ciel

CONAKRY-La convention nationale organisée par le parti au pouvoir la semaine dernière, dans le but de choisir ses candidats devant compétir aux élections législatives prochaines, fait des grincements de dents.

Ce rendez-vous qui a duré deux jours devait pourtant permettre à  la formation politique  qui a porté Alpha Condé au pouvoir, d’aborder les élections futures dans un esprit de rassemblement. Seulement voilà, cette convention fait rejaillir certaines querelles entre les « nouveaux arrivants » et les anciens du RPG.  

Alors que l’absence du Premier Ministre Kassory Fofana, à cette convention suscite des interrogations, certains cadres militants du feu GPT  se sont sentis exclus des décisions prises lors de cette convention nationale. Pourtant, Alpha Condé avait donné des instructions afin que toutes les formations politiques et toutes les instances du parti soient impliquées. Aujourd’hui, certaines formations alliées qui ont fusionné avec cet ‘’ ogre’’ se disent lésées et moins considérées.

‘’ Nous sommes venus du GPT (Guinée Pour Tous), du premier ministre Kassory Fofana mais c’est comme s’il n’y avait pas eu de fusion avec le RPG. Nous ne représentons rien aux yeux  de nos partenaires. Nous attendons de voir que leur manière d’agir change avant les législatives. Si rien n’est fait, nous qui sommes venus du GPT on se connait tous, il ne sera donc pas difficile pour nous de prendre une autre destination. Le premier ministre Kassory Fofana, depuis sa nomination semble aussi nous avoir oublié  ‘’ nous a confié un cadre militant qui a requis l’anonymat.

Pourtant le  président  Alpha Condé avait instruit à ce que les alliés soient respectés lors du choix des personnes et des prises de décision.

« Je demande que nous soyons unis, que nous respections nos alliés qui nous accompagnent. Que chacun voit ce qu’il peut apporter. Nous ne devons pas entendre aussi des termes du genre : ‘’original et copie’’, ‘’ ancien militant, nouveau militant’’. Nous sommes tous dans un bateau. Si chacun ne rame pas, le bateau ne va pas avancer », avait prévenu le chef de l’Etat guinéen au sortir de  la clôture  de la Convention Nationale du RPG-arc-en-ciel.

Outre ces mécontentements, le parti au pouvoir fait face également à une sorte de défiance de la base qui conteste certains choix des candidats. C’est le cas par exemple à Kindia, Kankan, Nzérékoré.

Dossier à suivre…

 

BAH Boubacar LOUDAH

Pour Africaguinee.com

Tél. : (+224) 655 31 11 13

 

Créé le Mardi 24 décembre 2019 à 12:05