Alpha Condé à Boké : « Aucune manifestation ne sera acceptée… »

Tournée du Chef de l'Etat dans la préfecture de Boké
Alpha Condé, Président de la République de Guinée à Boké
Alpha Condé, Président de la République de Guinée à Boké

BOKE-Reçu ce lundi 23 décembre 2019, à Boké sa ville natale où il a lancé le FODEL (fonds du développement éconmique local), le président guinéen Alpha Condé  a mis en garde les fauteurs de troubles. Le chef de l’Etat a averti les populations de cette région  minière, qu’aucune manifestation ne sera désormais acceptée.

« Aujourd’hui, nous franchissons une étape importante dans le cadre du développement local. Depuis mon élection, je me suis fixé comme priorité de réformer et de développer le secteur minier  guinéen pour le mettre au cœur du développement économique à la base. C’est pourquoi, dans la réforme engagée en 2011, j’ai inscrit le transfert de 15% des revenus miniers à l’ensemble des collectivités locales dans le cadre de l’ANAFIC. Les activités de l’ANAFIC sont en cours dans toutes les collectivités du pays. Dans le même cadre j’ai instruit qu’une partie du chiffre d’affaire des sociétés minières soit payée au titre de la contribution au développement local à travers le FODEL. Ce sont deux structures différentes. L’ANAFIC concerne l’ensemble des sous-préfectures de la Guinée alors que le FODEL concerne les régions minières », a déclaré le président Alpha Condé dans son discours.

Le Chef de l’Etat a précisé que les fonds qui seront mis à la disposition des collectivités locales seront gérés de manière équitable sans interférence des autorités locales. Il prévient que ce sont les populations elles-mêmes qui décideront de l’utilisation de l’argent en déclinant leurs besoins.

« Les contributions de 40.9 milliards qui seront remis aujourd’hui aux collectivités de Boké doivent contribuer à changer fondamentalement la vie des citoyens de Boké. Pour ce faire, je tiens à rappeler les principes fondamentaux de la gestion du FODEL. C'est la gestion équitable des fonds pour  satisfaire les besoins exclusifs des populations bénéficiaires. Ça veut dire que pour chaque activité, les populations doivent être consultées pour qu’elles expriment leurs besoins. Ce ne sont pas les administrateurs territoriaux qui décident. Ce sont les populations elles-mêmes. L’objectif c’est de développer la région parce que là où il y a les mines, il y a souvent des inconvénients pour les populations », a-t-il expliqué.

Le Président considère cet argent comme une "compensation" aux effets négatifs de l’exploitation minière. Invitant les populations à permettre aux sociétés minières de travailler dans la sécurité, Alpha Condé prévient que désormais aucune manifestation ne sera tolérée.

 « Aucune manifestation ne sera acceptée. Toute manifestation  subira la rigueur de la Loi. J’ai dit aux sociétés minières de s’assurer que chaque année que les contributions soient faites en conformité avec le code minier. Aux populations de Boké, les contributions ne peuvent être mobilisées que si les sociétés minières arrivent à travailler dans la paix et dans la sécurité », a-t-il lancé.

 

Depuis Boké, Oumar Sory Camara

Pour Africaguinee.com

Créé le Lundi 23 décembre 2019 à 18:21