Dr. Faya tacle Cellou et Sidya : "ils ont toujours travaillé avec Alpha Condé…"

Politique
Dr Faya Milimouno, leader du Bloc Libéral
Dr Faya Milimouno, leader du Bloc Libéral

CONAKRY-Dr. Faya Milimono a tillé de nouveau ses pairs de l’opposition Cellou Dalein Diallo et Sidya Touré. Le leader du Bloc Libéral (BL) accuse les leaders de l’UFDG et de l’UFR d’avoir toujours travaillé ensemble avec le président Alpha Condé pour se partager des avantages. Des manœuvres que l’opposant dénonce avec véhémence.

Dr Faya Milimono qui a été interrogé par notre rédaction sur la reprise des travaux du comité de suivi, a martelé que son parti a d’autres priorités. A  savoir protéger la constitution en vigueur et empêcher une mascarade électorale lors des prochaines élections législatives.

 « Il y a des rencontres entre un certain nombre de partis politiques qui ont l’habitude d’ailleurs des deals ensemble c’est-à-dire l’UFR et l’UFDG côté opposition et le RPG côté mouvance. Ils se parlent entre eux maintenant à travers un comité de suivi rénové. Mais le Bloc Libéral n’est ni de près ni de loin associé à ça et ne sait pas de quoi on parle au cours de ces rencontres. Aujourd’hui, ce qui nous intéresse c’est comment dérouler l’agenda du FNDC dans le cadre de la protection de la constitution et de s’attaquer à cette mascarade qu’on est en train de faire qu’on appelle élections législatives », a déclaré l’opposant. Plus loin, il accuse  Cellou Dalein Diallo et Sidya Touré de travailler  avec Alpha Condé afin des partager des avantages entre eux.

« C’est des gens qui sont habitués à ces pratiques, ils n’ont vécu que de ça, le retard de la Guinée aujourd’hui est dû à ça. On n’a jamais véritablement respecté le peuple de Guinée, c’est une petite élite qui a éclaté. Une partie est dans l’opposition, l’autre est dans le pouvoir. Ils se connaissent, ils se donnent des avantages des temps en temps. Nous nous sommes en train de mener un combat pour chasser ce système-là complètement », a-t-il martelé.

L’opposant Dr. Faya Milimono appelle à la conscience des guinéens afin de faire attention sur le choix de ses dirigeants.

« La seule chose qui compte pour nous, c’est d’abord veiller à ce que l’essentiel soit cette fois-ci préservé, que nous ne fassions pas machine arrière par rapport à la démocratisation de ce pays, par rapport à la construction d’un Etat de droit. Parce que si on met en lambeau cette constitution-là de la même chose que ce qui a été fait dans années 2000, nous allons voir cela se reproduire. Pourtant chacun de nous se rappelle de tous les sacrifices que ce peuple a consenti, il y a eu plus de 600 jeunes qui ont été tués à Conakry de 2001 jusqu’en 2010. Mais à un moment donné le peuple de Guinée comprendra que le choix des hommes chargés de diriger ce pays est un choix extrêmement important », a averti le Président du Bloc Libéral.

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel: (00244) 666 134 023

Créé le Vendredi 13 décembre 2019 à 13:22