Conakry: les femmes du FNDC encore dans la rue pour dire "stop" aux tueries…

Manifestations contre les tueries en Guinée
Marche des femmes contre les tueries
Marche des femmes contre les tueries

CONAKRY-Les femmes de l’opposition manifestent de nouveau à Conakry contre les tueries lors des manifestations. Elles sont des centaines à être en train de battre le macadam ce jeudi 12 décembre 2019 sur le tronçon Rond-point Hamdallaye-Esplanade du stade 28 septembre.

Munies de pancartes et de banderoles sur lesquelles on voit des photos ou des portraits des jeunes assassinés depuis la mi-octobre, les manifestantes scandent des slogans hostiles au pouvoir en place. Réclamant justice pour les victimes, certaines  femmes crient en chœur : « police, assassin », « gendarme, assassin » tandis que d’autres ont sifflets.

La marche qui est en cours se déroule pour l’heure  sans incidents. On note parmi les manifestantes, Hadja Halimatou Dalein Diallo, l’épouse du Chef de file de l’opposition  Cellou Dalein Diallo. On a également aperçu la présence d’une femme enceinte.

Fanta Keita, malgré son état est sortie manifester contre les tueries répétées dans la capitale guinéenne.

Depuis le 14 octobre, plus de vingt personnes sont mortes dans des circonstances non encore élucidées en marge des manifestations. Le gouvernement a promis des enquêtes pour rendre justice, mais aucun suspect n’a encore été arrêté.

Ce week-end, le cardinal Robert Sarah, un religieux très respecté en service au Vatican a interpelé le gouvernement et les responsables politiques sur ces tueries. « Trop de sang a coulé  abondamment en Guinée…arrêtons d’offenser Dieu en coulant le sang humain qui est sacré. Maintenant ça suffit », a-t-il lancé.

Nous y reviendrons !

Bah Aissatou

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 114

Créé le Jeudi 12 décembre 2019 à 14:18

TAGS