Guinée : Médecins Sans Frontière à l’avant-garde de la lutte contre le VIH-Sida…

Santé
L'équipe de MSF fait des dépistage à Coyah
L'équipe de MSF fait des dépistage à Coyah

CONAKRY-Dans le but d’accompagner le ministère guinéen de la santé dans la lutte contre le VIH/SIDA, l’organisme international Médecins sans Frontières (MSF), a procédé au lancement de la quinzaine de sensibilisation et de dépistage communautaire. La cérémonie a eu lieu dans la préfecture de Coyah.

Placée sous le thème « Communautés Engagées, VIH Eliminées », cette campagne volontaire qui a démarré au début de ce mois de décembre 2019, se poursuit dans plusieurs villes de la Guinée dont la préfecture de Coyah.

Pour cette étape de la zone de Coyah, la mission de sensibilisation et de dépistage a érigé ses quartiers au cœur du marché central de la commune urbaine afin de toucher toutes les composantes de la société.

A cette occasion, le superviseur promoteur de la santé chez Médecins sans Frontières (MSF) a souligné que le thème de cette campagne « communauté engagée VIH éliminé »est un concept tout simple. Selon Sidibé Ismaël, il faut que la communauté soit engagée parce que tout le travail tourne autour d’elle.

‘’ Nous ne pouvons pas le faire seul il faut que la communauté accompagne les différentes stratégies que nous mettons en place. C’est notre première fois de venir à Coyah ici, nous avons installé deux tentes et chaque tente nous avons trois Box de dépistage. Nos agents sortent sur le terrain pour aller sensibiliser les gens volontairement en leur expliquant les modes de transmission du VIH, en leur expliquant l’importance de se faire dépister de façon précoce et pourquoi se faire dépister. Alors volontairement les gens se déplacent et viennent vers nos installations et nous leur expliquons ce qu’il y a lieu de faire jusqu’à ce que le consentement éclairé de la personne soit obtenu. Ensuite  nous faisons son test’’, a explique  le superviseur promoteur de la santé chez Médecins sans Frontières (MSF).

Poursuivant, il a rappelé tout de même des difficultés auxquelles ses équipes sont confrontées au cours de cette mission. Mais aux dires de cet employé à MSF, malgré les petits problèmes rencontrés dans la communauté, l’objectif majeur de son institution est d’aider à vaincre les réticences pour que le maximum de personnes vienne se faire dépister.

Pour le doyen Moussa Sanoh, de la communauté de Coyah, l’appel lancé aux populations de sa ville est tombé dans de bonnes oreilles en dépit des réticences.

‘’ Nous avons reçu l’ONG et nous avons travaillé ensemble dans le cadre de la sensibilisation. Nous avons ainsi fait appel à toute la population de Coyah pour venir faire le dépistage.  Les gens sont quand-même engagés à le faire malgré quelques réticences. Nous sommes dans le volontariat pour mobiliser les gens afin qu’ils viennent faire le dépistage. Nous leur expliquons les dangers qu’il y a autour de cette maladie et les modes de transmission’’ a-indiqué le doyen Moussa Sano.

Bah Ousmane a quant à lui brisé le tabou. Ce diplômé en Administration des Affaires, souligne qu’il n’y a aucun danger à venir passer ce test de dépistage parce qu’il détermine l’état de santé d’un individu.

‘’ Je conseillerais à tout un chacun d’avoir le courage de se faire dépister. C’est une bonne chose et cela se fait dans la discrétion. Tous les résultats qui sont à l’intérieur sont anonymes et c’est vraiment encourageant’’ a lancé ce citoyen.

BAH Boubacar LOUDAH

Pour Africaguinee.com

Tel : (+224) 655 31 11 13

Créé le Dimanche 08 décembre 2019 à 15:41

TAGS