Tata Bah en colère: "halte aux tueries de nos enfants comme des gibiers…"

Tueries à Conakry
L'Honorable Mariama Tata Bah
L'Honorable Mariama Tata Bah

CONAKRY-Une manifestation qui vise à interpeler les autorités guinéennes sur les nombreux cas de tueries enregistrés ces derniers temps, sera organisée ce mardi à Conakry. A l’initiative des femmes du Front National pour la Défense de la Constitution, cette marche partira du rond-point de Bambéto jusqu’à Hamdallaye, a appris Africaguinee.com auprès des organisatrices.

« Ces crimes ne resteront  pas impunis. Tôt  au tard, il répondra devant les juridictions nationales ou internationales. Ce qui est évident, que ça soit maintenant ou demain l’histoire retiendra qu’au temps du professeur Alpha  Condé, il y a eu tant de tueries, et que suite à ces tueries les femmes se sont battues. Elles se sont fait entendre à travers les marches pacifiques. C’est l’unique façon de nous faire enttendre au niveau  national et international », a prévenu Mariama Tata Bah.

Engagée dans cette lutte aux côtés du front National pour la défense de la constitution (FNDC),  la députée Mariama Tata Bah appelle toutes les femmes de Guinée  à une grande mobilisation  demain  pour interpeller le Président  Alpha Condé  sur les tueries.

 «  J’en appelle à toute la gente féminine ! Que tu sois femme ou fille, toutes celles qui peuvent se mouvoir doivent sortir  pour qu’on se fasse entendre devant ce gouvernement  qui est devenu sourd-muet.  Ils ne veulent rien comprendre, ils ne veulent rien voir. Sortons demain pour encore dire à Alpha Condé halte aux tueries de nos enfants comme des gibiers ou des oiseaux », a-t-elle lancé.

Selon la coordination du FNDC, les femmes de Conakry et de plusieurs villes de l’intérieur du pays ont décidé de marcher le 19 novembre 2019  pour dénoncer les assassinats en Guinée.  Les femmes de l’extérieur du pays ne sont pas en marge de cette contestation. 

L’itinéraire de cette marche pacifique déjà autorisée est de Bambéto jusqu’ à Hamdallaye, nous rapporte l’une des organisatrices de cette marche. Il faut rappeler aussi que depuis le 14 octobre, plus de vingt personnes ont été tuées à Conakry en marge des manifestations contre le changement de la Constitution.

BAH Aissatou

Pour Africaguinee.com

Tél : (+224) 655 31 11 14

Créé le Mardi 19 novembre 2019 à 8:21