Sanoh et Koundouno préviennent : "Au prix de notre vie…"

Procès des responsables du FNDC
Des responsables du FNDC au tribunal de Dixinn
Des responsables du FNDC au tribunal de Dixinn

CONAKRY-Les responsables du Front National pour la Défense de la Constitution sont apparus sereins ce mercredi 16 octobre 2019 au tribunal de première instance de Dixinn, où leur procès a démarrée. Abdourahmane Sanoh, Sékou Koundou, Ibrahim Diallo, Abdoulaye Oumou Sow, Bailo Diallo, Bill de Sam ont tous rejeté en bloc les chefs d’accusation portés sur eux.

Après des heures de débats, le juge a décidé de renvoyer l’audience au vendredi 18 octobre, à la demande du procureur Sidy Soualyemane N’Diaye. Les responsables du FNDC ont appelé à la poursuite du combat contre le changement constitutionnel.

« C’est une question de vie ou de mort. L’assassinat de la démocratie étant programmé, chacun a intérêt de se battre. Au prix de notre vie, nous serons des sacrifices pour l’alternance démocratique en Guinée », a tempêté Sékou Koundouno.

Même son de cloche chez l'artiste Bill de Sam qui appelle à la poursuite de la lutte : « A la jeunesse, continuez ! Faites comme nous, sans crainte le combat est engagé. Amoulanfé », a-t-il lancé.

Abdourahmane Sanoh a lancé un message aux autorités du pays. « Il faudrait que ça soit très clair ! Amouanfé. Ça ne passera pas quelque soit les moyens que vous allez utiliser.  Ça ne passera pas ! C’est ça la volonté du peuple », a martelé le coordinateur national du FNDC.

Nous y reviendrons !

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Créé le Mercredi 16 octobre 2019 à 16:30