Manifestations en Guinée : Des "mercenaires" à Conakry?

Manifestations en Guinée
Manifestation contre le troisième mandat en Guinée
Manifestation contre le troisième mandat en Guinée

CONAKRY-Le Front National pour la Défense de la Constitution a établi un lourd bilan de la "répression" des manifestations qu’il a appelé depuis le lundi 14 octobre pour protester contre le projet de réforme constitutionnel en Guinée.

Dans un communiqué qu’ils ont publié dans la soirée du mardi, les opposants au troisième mandat déplorent la mort par balles de sept personnes dont trois pour la seule journée d’hier et 70 blessés  également par balles.  

Dénonçant une forte augmentation des arrestations de ses partisans, le FNDC évoque des incursions des forces de l’ordre dans les domiciles des citoyens où des femmes auraient été agressées physiquement et verbalement et leurs marmites de riz renversées.

« Les témoignages recueillis auprès de plusieurs victimes indiquent que la plus part de ces exactions ont été commises par des agents cagoulés qui semblent être des personnes d’origines étrangères », lit-on sur la note du FNDC, qui appelle à la poursuite des manifestations ce mercredi 16 octobre 2019. (Lire en bas du papier l'intégralité du communiqué du FNDC).

Qu'en dit le Gouvernement? 

Le ministre guinéen de l’administration du territoire et de la décentralisation a indiqué ce mardi que l’Etat guinéen qui a la mission de veiller à la sécurité des guinéens et de leurs biens, n’a d’autres forces ni de recours que les forces de maintien d’ordre.

« En la matière en Guinée, il s’agit de la gendarmerie nationale et de la police nationale. Ce sont ces deux corps qui sont responsables du maintien d’ordre quand elles ont reçu la réquisition qui est d’ordre civil. C’est le ministère de l’Administration du territoire à travers les services concentrés et déconcentrés », a déclaré le général Bouréma Condé.

Il a dénoncé les agissements des manifestants qui, selon lui ont mené des "attaques frontales contre les services de maintien d’ordre par des jets de pierre, par des lance-pierres ou des fers 10 sectionnés en petits morceaux qui transpercent facilement le corps humain".

Créé le Mercredi 16 octobre 2019 à 11:19