Agression d'un reporter d'Africaguinee et Cie: La HAC tape du poing sur la table...

Liberté de la presse en Guinée
Martine Condé, présidente de la HAC
Martine Condé, présidente de la HAC

CONAKRY-La Haute Autorité de la Communication (HAC) a condamné ce mardi 15 octobre, l’agression de deux journalistes dont un reporter d’Africaguinee.com, en marge des manifestations qui ont émaillé certaines villes de la Guinée.

L’institution dirigée par madame Martine Condé appelle  les citoyens, les partis politiques, les forces de l’ordre et les organisations de la société civile à veiller à la protection des  journalistes durant les manifestations.

La HAC condamne ces agressions visant les journalistes et invite les autorités compétentes à rechercher et à traduire devant la justice les auteurs de ces actes.

Merci de lire ci-dessous le communiqué de la HAC parvenu à notre rédaction.

 

Créé le Mercredi 16 octobre 2019 à 10:20

TAGS