2ème journée de manifestations en Guinée : plusieurs villes ont suivi le mouvement…

Manifestations en Guinée
Mobilisation contre le changement constitutionnel
Mobilisation contre le changement constitutionnel

LABE-Plusieurs villes de l’intérieur du pays ont répondu ce mardi 15 octobre 2019, à l’appel du front national pour la Défense de la Constitution (FNDC), deuxième journée de manifestations contre le projet de nouvelle constitution.

Dans la ville de Mamou, où un jeune lycéen et un gendarme ont été tués, les opposants ont investi encore ce mardi les rues. Des heurts ont éclaté entre manifestants et forces de l’ordre. Au moins quatre blessés par balles ont été enregistrés.  

A Pita, la mobilisation a été très forte aujourd’hui encore. La manifestation globalement s’est déroulée sans incidents grâce à l’implication notamment des sages de la ville, selon nos correspondants dans la région.

Dans la cité Karamoko Alpha, les protestataires contre le projet de nouvelle constitution ont régné en maître sur plusieurs endroits de la ville. Des pneus ont incendiés par endroits pour marquer leur opposition au projet de nouvelle Constitution.

Dans la région minière de Boké, des manifestations ont été signalées ce mardi 15 octobre 2019 dans la préfecture de Kolaboui. Selon nos informations il y a eu des blessés dans des heurts entre manifestants et forces de l’ordre.

 A Boké centre, les activités ont timidement repris aujourd’hui alors que la journée d’hier a été fortement paralysée. Certains partisans du FNDC ont été arrêtés.

La rédaction avec la coordination des correspondants.

Créé le Mardi 15 octobre 2019 à 18:11