Consultations nationales : Ce que Kory Kondiano et Kassory se sont dit…

Consultations nationales sur la Constitution
Kassory Fofana et Kory Kondiano
Kassory Fofana et Kory Kondiano

CONAKRY-Le Premier ministre guinéen, Kassory Fofana a été reçu ce jeudi 12 septembre 2019 à l’Assemblée Nationale sans les députés de l’opposition qui ont boudé la rencontre qui était axée sur les consultations sur la constitution.

Le Chef du Gouvernement a échangé avec les parlementaires présents à l’hémicycle sur deux points : les législatives et la Constitution. Déplorant l’absence des députés de l’opposition, le président de l’Assemblée Nationale a confié la position des députés présents issus fondamentalement de la mouvance, sur ces deux sujets.

« J’ai regretté l’absence de l’extrême droit et du centre parce que ça nous aurait permis d’avoir des points de vue différents parce qu’une Assemblée Nationale c’est ça. C’est la contradiction », a déploré le président de l’Assemblée Nationale.

« Nous avons pu avec l’ensemble des membres du bureau recevoir le Premier ministre pour lui dire ce qu’on pense des élections législatives à venir et ensuite la Constitution. Pour les législatives, la position de tous était qu’il faut faire en sorte que nous puissions avoir des élections dans la date approximative fixée par l’exécutif (…) nous avons recommandé qu’elles se fassent de manière transparente », a lancé  le président du parlement guinéen.

Sur la Constitution

« Ce débat a été trop passionnel alors que nous sommes confrontés à un problème réel. La Constitution de mai 2010 a fait son temps (…). Il faut nous guinéens qu’on apprenne à dépassionner le débat (…) je crois que le Premier ministre est parti satisfait », a martelé l’honorable Kory Kondiano.

A suivre…

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Créé le Jeudi 12 septembre 2019 à 15:13