Installation des PA à Conakry : Un "mal" nécessaire ?

Manifestations à Conakry
Le Ministre Keira s'adressant aux forces de l'ordre
Le Ministre Keira s'adressant aux forces de l'ordre

CONAKRY-Près d’un an après l’installation des PA (Point d’Appui) à Conakry quel est leur bilan ? Pour parer aux récurrents ‘’soubresauts’’ qui agitaient la banlieue, notamment sur l’axe Hamdallaye-Bambéto-Kagbelen, le gouvernement a pris en novembre dernier l’initiative controversée d’installer des PA sur certains endroits réputés chauds de la capitale.

Malgré les critiques de l’opposition, de la société civile et des organisations de défense des droits humains, qui ont dénoncé une « militarisation » de la capitale, les autorités ont tenu à maintenir les PA, des unités mixtes composées de militaires, d’agents de la police et de la gendarmerie.

 Si l’on en croit au ministre de la Sécurité et de la protection civile, ces points d’appuis installés dans la capitale  ont eu un effet positif dans le quotidien des populations de la banlieue. Grâce aux PA, les activités prospèrent sur l’axe, soutient Alpha Ibrahima Keira.

« Ces PA  sont là pour répondre à une situation exceptionnelle. Ce qui veut dire que c’est n’est pas une règle normale de laisser les PA comme ça. Mais à des situations exceptionnelles, il faut des réponses exceptionnelles. Laissez-moi  quand-même vous dire que les habitants de la banlieue et de l’axe  voient leurs affaires prospérer dans les boutiques, les gens vont au marché tranquillement. Les habitants ont commencé à faire le plein des locataires, ce qui n’était pas possible il  y a quelques temps à cause de l’insécurité qui y régnait. Aujourd’hui, certains regrettent d’avoir vendu leurs maisons dans ces zones qui étaient devenues un No man’s land. De nos jours, les véhicules ne sont plus caillassés, les citoyens ne sont pas inquiétés. Ces sont là des acquis à mettre à la disposition des Forces de sécurité’’, a vanté le ministre de la Sécurité et de la protection civile, interrogé par Africaguinee.com.

Avec ce retour à la « normale », le Gouvernement guinéen est-il dans l’optique d’enlever les PA dans la capitale Conakry ? Pas sûr ! Alpha Ibrahima Keira explique que depuis que les PA sont installés, les habitants de l’axe ne font que congratuler.

 ‘’ La meilleure réponse peut être donnée par les habitants de l’axe mais nous, depuis que les P.A sont installés, on ne fait que nous congratuler, nous féliciter. Ces félicitations viennent de la Guinée, de l’extérieur. Nos compatriotes et les expatriés qui voulaient venir en Guinée  viennent sans hésiter. Avant tout ce dispositif, ces gens ne pouvaient pas le faire’’, s’est félicité le ministre Alpha Ibrahima Keira.

BAH Boubacar LOUDAH

Pour Africaguinee.com

Tel : (+224) 655 3111 13

Créé le Lundi 09 septembre 2019 à 16:34