Guinée : Comment la CENI va-t-elle trancher entre Cellou et ses alliés?

Démembrements de la CENI
Salifou Kébé, président de la CENI et Cellou Dalein Diallo, chef de file de l'opposition
Salifou Kébé, président de la CENI et Cellou Dalein Diallo, chef de file de l'opposition

CONAKRY-La balle est désormais dans le camp de la Commission Electorale Nationale indépendante (CENI).

 Faute de consensus entre les partis de l’opposition pour la désignation de ses représentants devant composer les démembrements, l’institution électorale jouera le rôle d’arbitre.

Interrogé sur cette polémique, un responsable de CENI a indiqué que les délégués sur le terrain feront appel à  la Loi s’il y a des contestations. Il s’agit notamment des articles 22 et 23 de la Loi L044.

Par contre, précise notre source, si la liste déposée est consensuelle,  celle-ci sera validée sans problème. Cette règle est valable pour les deux mouvances politiques (opposition-mouvance présidentielle, ndlr).

A suivre…

 

Africaguinee.com

Créé le Mercredi 28 août 2019 à 17:05