Inculpation de Diallo Souleymane : Ce que souhaite le ministre Somparé…

Liberté de la presse
Amara Somparé, ministre de l'Information et de la Communication
Amara Somparé, ministre de l'Information et de la Communication

CONAKRY-Alors que "l’inculpation" suivie du placement sous "contrôle judiciaire" du Doyen Diallo Souleymane et du journaliste Abou Bakr continue de susciter des vagues de "protestation" et "d’indignation", le ministre de l’information et de la communication vient de lancer une invité aux hommes de médias.

Amara Somparé appelle au respect de la « procédure d’instruction en cours » pour permettre de déterminer la « culpabilité ou non des personnes poursuivies ».

Réaffirmant  sa disponibilité pour un dialogue constructif, le Ministre de l’Information et de la Communication invite les acteurs de médias et au discernement dans l’interprétation des textes législatifs et normatifs portant  sur l'exercice des professions liées à la liberté de la presse en Guinée. 

Diallo Souleyamne, fondateur du Groupe de presse le Lynx et de la radio Lynx Fm, et Boubacar Alghassimou Diallo administrateur de la radio Lynx Fm ont été inculpés et placés sous contrôle judicaire.

Ces inculpations ont suscité l’ire des associations professionnelles de médias qui appellent à un sit-in le lundi 26 août devant le siège de la haute Autorité de la communication (HAC), laquelle institution s’est murée dans le silence face au musellement dont les medias font l’objet ces derniers temps en Guinée.

A propos de la procédure visant le doyen Souleymane Diallo et Abou Bakr, faut-il rappeler que leurs avocats ont relevé appel devant la Cour d’Appel de Conakry.

Affaire à suivre…

Africaguinee.com

Créé le Samedi 24 août 2019 à 16:17

TAGS