Lutte contre le paludisme :le Gouvernement américain appuie la Guinée à travers l’USAID…

Santé

CONAKRY-Le Gouvernement américain multiplie ses actions dans le cadre de la lutte contre le paludisme en Guinée. Depuis 2011, Conakry bénéficie des appuis de l’initiative présidentielle américaine de lutte contre le paludisme (PMI) qui est mise en œuvre par l’USAID et le US Centers for Disease Control. Ce programme a été conçu pour soutenir le plan Stratégique national de lutte contre le paludisme et le PMI s’est concentré principalement sur les activités de prévention y compris la distribution des moustiquaires, le traitement préventif et la prise en charge des cas.

Réunis ce vendredi 23 août 2019 au coursd’un atelier de restitution des résultats du plan d’action opérationnel 2020 (MOP 2020) l’Initiative Présidentielle Américaine PMI et l’USAID ont planifié plusieurs activités qui rentrent dans le cadre de la lutte contre le paludisme en Guinée courant de l’année 2020.

A travers cette initiative, le Gouvernement américain s’est engagé à soutenir les autorités guinéennes dans la lutte contre le paludisme. Cet engagement se matérialise par l’accompagnement dans la supervision des prestations des soins dans les établissements sanitaires et communautaires, les appuis dans les activités liées à la communication pour le changement de comportement des populationset à la sensibilisation des citoyens pour l’utilisation des moustiquaires et des produits antipaludiques.

« Le Gouvernement américain s’est engagé à contribuer à la lutte contre le paludisme en Guinée à travers le programme Initiative Présidentielle contre le paludisme (PMI) qui a été lancé en 2011. A présent, le programme se poursuivra en 2019 et 2020 pour améliorer rapidement la prévention et le traitement du paludisme afin de réduire la mortalité liée au paludisme en soutenant les plans stratégiques du Gouvernement guinéen. Déjà l’USAID et ses partenaires ont travaillé main dans la main avec le programme national de lutte contre le paludisme et d’autres partenaires notamment le Fonds Mondial pour contribuer à la réduction significative de la prévalence du paludisme en Guinée qui est passée de 44% à 15% en 2016 », a expliqué le directeur de la mission de l’USAID en Guinée avant de prodiguer des conseils aux guinéens.

« Je conseillerai à tout le monde d’observer les mesures de prévention, de dormir sous une moustiquaire traitée d’insecticide. Si vous vous sentez malade veiller vous rendre immédiatement au centre de santé le plus proche ou à l’agence de santé communautaire dans votre localité pour vous prendre en charge », a conseillé Jeff Bryan.

Pour l’année 2019, PMI a financé le programme de lutte contre le paludisme en Guinée à hauteur de 15 millions de dollars. Pour le coordonnateur adjoint de lutte contre le paludisme en Guinée, ce financement permettra de réaliser des progrès sur le terrain.

« Pour cette année ils nous ont financé à hauteur de 15 millions de dollars. Ces 15 millions nous permettent de nous renforcer en ressources humaines. Donc il y a la formation, de l’équipement au niveau national jusqu’au niveau plus décentralisé, c’est-à-dire les régions, les districts et au niveau communautaire. Ensuite cela nous permet d’avoir des médicaments de lutte contre le palu parce qu’une partie de ces médicaments est offerte par PMI (Initiative Présidentielle Américaine) pour faire le dépistage, le diagnostic et la prise en charge des cas de paludisme dans les formations sanitaires. Donc grâce à cette aide, on a pu réduire la mortalité parce qu’avant sur dix cas testés six (6) avaient le palu. Mais maintenant nous sommes dans les alentours de 4 à 5 cas sur 10. Cela veut dire que la prévalence du palu est en train de baisser au niveau de la population guinéenne et ça c’est grâce à l’aide de nos partenaires », a détaillé Alioun Camara tout en donnant les perspectives pour l’année 2020.

« Dans les perspectives nous avons prévu que l’appui, l’achat des médicaments pour la prise en charge du paludisme au niveau de la population guinéenne va continuer, la réalisation de la CPS c’est-à-dire donner les médicaments aux enfants pendant la saison des pluies dans la région désertique de la haute Guinée va continuer. Tout ce qui concerne le suivi et évaluation, s’assurer de l’effectivité de ces activités au niveau le plus décentralisé va continuer », a-t-il ajouté.

Le représentant du ministre de la santé à cette cérémonie s’est dit être impressionné de l’engament des partenaires dans le financement de ce programme. Dr TimothéGuilavogui a annoncé par ailleurs que le Gouvernement guinéen à son tour financera l’achat d’un million de moustiquaires pour endiguer le paludisme en Guinée.

« J’ai été impressionné par l’augmentation d’un million de dollars du financement de la lutte contre le paludisme. Le Gouvernement guinéen aussi est engagé parce qu’en 2019 le Gouvernement va acheter un million de moustiquaires pour venir en appui et soutenir la distribution de routine. Je précise que le Gouvernement a déjà inscrit ça dans son budget de 2020 », a laissé entendre Dr TimothéGuilavogui avant de rassurer l’USAID que le Gouvernement guinéen prendra des mesures pour lutter contre les détournements des produits qui seront mis à leur disposition.

« Je voudrais rassurer l’USAID que les aspects de gouvernance qui ne sont pas encore comme on aurait souhaité en terme de détournement des intrants, en terme de ventes des intrants, il y a des efforts qui sont en train d’être fournis au niveau du Gouvernement pour arrêter complétement ces pratiques qui vont dans le sens de nuire davantage le pays », a-t-il conclu.

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 666 134 023

Créé le Vendredi 23 août 2019 à 20:24

TAGS