Bah Oury avertit les promoteurs du 3ème mandat: "Il faut se méfier..."

Troisième mandat
BAH Oury
BAH Oury

CONAKRY-Le sursaut est-il possible en Guinée pour barrer la route au projet de troisième mandat ? Alors que les forces vives semblent divisées actuellement sur le projet de référendum constitutionnel censé ouvrir la voie d’un mandat de plus pour le président Alpha Condé, Bah Oury ne perd pas espoir.

Si actuellement les actions de protestation sont timides sur le terrain, le leader du mouvement le Renouveau pense qu’il faut se « méfier de l’eau qui dort ». L’ancien ministre de la réconciliation qui s’est confié à notre rédaction dans une interview soutient que la révolution en Algérie est un cas d’école.

« Récemment dans un article consacré à l’Algérie, j’ai lu qu’un intellectuel de renom de ce pays dépité, disait que le peuple algérien est un peuple de mouton. Parce qu’il était complètement déçu d’une certaine passivité collective qu’il constatait. Ça fait moins d’un an qu’il disait ça. Mais aujourd’hui, on voit la  mobilisation régulière, massive du peuple algérien pour aller jusqu’au bout de certaines de ses revendications fondamentales.

J’ai lu la réaction des syndicalistes récemment à propos de l’augmentation des prix du carburant qui disaient qu’ils ne vont jamais réagir parce que selon eux le peuple guinéen est un peuple zombie et que ça ne sert à rien. Mais je dois dire qu’il faut faire très attention à ce genre d’attitude.

La population guinéenne a été traumatisée par des séries de violences récurrentes  tout au long de ces dernières années.  Elle est en apparence passive, mais il faut se méfier de l’eau qui dort. Tout ce qui doit être fait, doit aller dans le sens des intérêts des populations, sinon on risque de se retrouver devant le réveil brusque d’un volcan qu’on ne soupçonnait pas », a averti Bah Oury.

A suivre…

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 114

Créé le Lundi 19 août 2019 à 22:15

TAGS