Crash d’un hélico de l’armée : Hommages de la Nation pour les deux officiers victimes…

Crash d'un hélicoptère de l'armée aux larges de Conakry
Hommages de la Nation pour les deux officiers tués dans le crash
Hommages de la Nation pour les deux officiers tués dans le crash

CONAKRY-Le Colonel Abdoulaye Diallo et le sous-lieutenant Sékou Condé ont eu des hommages de la Nation avant de regagné leur dernière demeure ce jeudi 15 août 2019 au cimetière de Cameroun.

Décédés le mardi 6 août dernier suite au crash de leur hélicoptère aux larges de Kaloum, ces deux officiers de l’armée de l’air guinéenne ont reçu les derniers hommages ce matin à la base spécial militaire aérien sise Yimbayah dans la commune de Matoto. Autorités, familles, amis, collaborateurs, tous étaient mobilisés pour prier pour le repos de leur âme.

Avant de remercier toutes les personnalités présentes à cette cérémonie, le ministre d’Etat aux affaires présidentielles et de la Défense nationale, chargé des affaires présidentielles, représentant le chef de l’Etat a tenu à rappeler que cet accident mortel a privé à la nation guinéenne de l’un de ses officiers les plus expérimentés de l’armée de l’air.

« Je voudrais remercier toutes les personnalités qui nous font l’honneur de prendre part à cette cérémonie d’hommage et de compatir à notre douleur en ces moments pleins d’émotions et de tristesse. Cet accident inattendu nous prive des services d’un des officiers les plus expérimentés de l’armée de l’air, en la personne du feu Colonel Abdoulaye Diallo, un ancien militaire retraité, talentueux, dévoué et disponible, qui n’a jamais cessé d’apporter son expérience et son expertise à la jeune génération à laquelle appartenait justement le sous-lieutenant Sékou Condé qui malgré son jeune âge disposait déjà de toutes les qualités d’un bon pilote. La place que ces deux valeureux officiers ont occupé parmi les serviteurs passionnés se mesure par le regret, des témoignages unanimes, dignes éloges venant des parents, amis voisins mais surtout de leurs frères d’armes », a témoigné Dr Mohamed Diané avant de présenter les condoléances au nom du Président Alpha Condé aux familles éplorées.

« Au nom du Président de la République, le chef des armées, le Pr Alpha Condé et de toutes les forces armées je présente les condoléances les plus attristées aux familles éplorées. Madame Diallo, Madame Condé, nous comprenons votre douleur, votre chagrin et vos souffrances en ce moment. Soyez rassurées au même titre que vous nous sommes affectés. Je salue tous ceux de près ou de loin qui ont participé aux recherches qui ont permis de retrouver l’épave et les membres de l’équipage », a-t-il lancé.

Les larmes aux yeux, El hadj Kalil Diallo représentant de la famille du colonel Abdoulaye Diallo a demandé à toutes connaissances d’Abdoulaye Diallo de lui pardonner. El hadj Kalil Diallo annonce aussi que la famille du colonel Abdoulaye est prête à payer toutes les dettes du défunt.

« Aujourd’hui toute la famille de Abdoulaye Diallo est sous le choc. Ce qui est plus important pour nous tous qui sommes réuni ici c’est de se rappeler qu’on va tous mourir aussi un jour mais où, quand et comment ? On ne sait pas. Nous la famille on a pardonné Abdoulaye Diallo et nous demandons à tous ses collaborateurs, amis et connaissances de le pardonner aussi. Si Abdoulaye Diallo doit quelque chose à quelqu’un, nous lui prions de se rendre dans la famille et nous allons rembourser. Nous remercions tous ceux qui sont présents à cette cérémonie, nous prions Dieu pour le repos de l’âme de Sékou Condé et celui d’Abdoulaye Diallo », a-t-il lancé.

En plus de sa profession militaire, le sous-lieutenant Sékou Condé était aussi enseignant. Selon N’faly Condé, l’un de ses frères, Sékou Condé était amoureux des branches techniques. Le sous-lieutenant donnait des cours de mathématiques, physique et chimie dans plusieurs écoles à Conakry.

« Le sous-lieutenant Sékou Condé connu sous le nom de Pythagore avait de l’amour pour les branches techniques. Il était très brillant en maths, physique et chimie. Il enseignait dans plusieurs écoles de la capitale. Même étant incorporé au sein des forces de l’armée régulière de notre pays Sékou Condé était amoureux des sciences, il n’a pas vécu inutilement. Il travaillait pour la nation guinéenne et il est mort pour la même nation. Au nom des ressortissants de la sous-préfecture de Douako à Conakry et ailleurs, je remercie tous ceux qui ont compati à notre douleur », a aussi témoigné N’faly Condé tout en expliquant que Sékou Condé a laissé derrière lui une veuve en état de famille et deux enfants.

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 666 134 023

Créé le Jeudi 15 août 2019 à 19:40

TAGS