Alpha Condé prévient: "Beaucoup de nos jeunes Peulhs, Malinkés…"

Politique
Alpha Condé, Président de la République de Guinée
Alpha Condé, Président de la République de Guinée

CONAKRY-Alpha Condé, le dirigeant guinéen vient de relever des difficultés qui selon lui rendent aujourd’hui la lutte contre le terrorisme difficile dans la région ouest-africaine. Le Chef de l’Etat a révélé que beaucoup de jeunes guinéens frappés par la pauvreté plongent  dans le terrorisme.  Comment endiguer ce fléau? Le Chef de l'Etat évoque quelques pistes de solutions.

« Ce qui est grave aujourd’hui, le terrorisme n’est plus une affaire des touaregs. Par la manipulation, la pauvreté, beaucoup de nos jeunes, qu’ils soient Peulhs, Malinkés ou Mossi sont attirés par le terrorisme. Ça rend la tâche extrêmement difficile. Mais nous sommes solidaires. Nous (les guinéens, ndlr)  ne sommes pas des hommes du désert, nous sommes de la savane, de la forêt et des hauts plateaux. Nous  sommes à Kidal depuis 2014 où on dit que c’est le tournant. Personne ne veut nous remplacer à Kidal, nous allons rester (…) car tout ce qui touche le Mali, le Burkina, le Niger, touche la Guinée », a expliqué Alpha Condé.

Convaincu que l’Afrique sera l’avenir du monde, le président guinéen soutient que le défi auquel il faut faire face, c’est le changement des conditions de vie des jeunes et des femmes.

« Nous sommes certains que l’Afrique finira par être uni et il sera l’avenir du monde. Car en 2050, l’Afrique sera plus peuplée que la Chine. C’est à nous de nous battre pour donner à nos jeunes des moyens de vivre chez eux. Pour cela il faut que nous changions les conditions de vie  des populations les plus déshéritées, notamment les jeunes et les femmes. Car l’Afrique a toutes les richesses. Nous sommes plus riches que n’importe quel continent. Ce qui nous manque, c’est les moyens pour transformer nos matières premières en produits finis. Notre bataille est de transformer  nos matières premières en produits finis pour qu’on ne soit pas le marché des autres, mais que le monde soit le marché pour l’Afrique », souligne le dirigeant guinéen.

 

Africaguinee.com

Créé le Samedi 10 août 2019 à 18:34