Roc Marc Kaboré chez Alpha Condé : les dessous d’une visite…

Visite du Président du Burkina en Guinée
Les Présidents Alpha Condé et Roc Marc Christian Kaboré
Les Présidents Alpha Condé et Roc Marc Christian Kaboré

CONAKRY-Le président du Burkina Faso effectue une visite à Conakry depuis ce jeudi 08 août ! Accueilli par son hôte Alpha Condé, Roc Marc Christian Kaboré est venu en explorateur de nouvelles pites de coopération entre son pays et la Guinée. Le Port Autonome de Conakry (PAC) est notamment dans sa ligne de mire. Mais à côte de ce voyage d’affaires, il y a un autre sujet qui fâche : La problématique des orpailleurs burkinabé dont certains évoluant dans la clandestinité dans les mines à Siguiri, sont souvent interpelés puis expulsés.

Le port autonome de Conakry servira bientôt de base pour le Burkina Faso, pays sans accès à la mer.  Le président du Faso a fait l’annonce ce jeudi. « J’ai vu le travail qui a été fait pour améliorer la gestion des containers. Il y a des projets plus importants qui permettent à des bateaux plus grands d’accoster ici à Conakry. La vision prospective, c’est de faire en sorte que le port de Conakry puisse servir de base, pour une ville comme Bobo-Dioulasso au Burkina Faso, qui se situe à environ 600 kilomètres. Ce qui permettrait de gagner dans le transport et dans l’efficacité », a souligné Roch Marc Christian Kaboré lors d’une visite qu’il a effectuée jeudi au Port avec son hôte Alpha Condé.

Les deux présidents envisagent de renforcer les liens de coopération entre leurs pays dans les domaines de l'agriculture, du commerce, du transport, de la culture, de la défense, de la sécurité, de la santé, de l’éducation, de la jeunesse, de la lutte contre le trafic des enfants etc. Une dizaine d’accords  ont déjà été signés dans ce sens. Roch Marc Christian Kaboré invite les hommes d’affaires des deux pays, à exploiter les opportunités existantes pour renforcer les échanges économiques entre la République de Guinée et le Burkina Faso.

Le sujet qui fâche…

Toutefois, tout n'est pas aussi rose! Si les deux pays entendent main dans la main, renforcer leur lien de coopération comme l’ont exprimé les deux Chefs d’Etat, il faut toutefois noter qu’il y a un sujet qui fâche. La présence massive de Burkinabé dans les zones aurifères en Haute Guinée, exploitant la plus part du temps dans l’illégalité dans ces mines. Près d’une centaine de Burkinabé a été arrêtée rien que pendant ce mois d’août à Siguiri, où l’exploitation sauvage de l’or est répandue. Ces orpailleurs clandestins  sont notamment accusés d’utiliser des produits chimiques et des engins de pointes dans l’exploitation artisanale. Ces produits chimiques sont à l’origine de la pollution de l’environnement.  Pour régler cette question qui inquiète les burkinabé en Guinée, les autorités guinéennes envisagent d’introduire une carte professionnelle des orpailleurs.

A suivre…

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112

 

 

Créé le Vendredi 09 août 2019 à 18:49