Prochaines élections en Guinée : que recommande la France ?

Politique

CONAKRY- La France a fait des recommandations à la Guinée par rapport aux prochaines élections. A l’occasion de la fête du 14 juillet, l’Ambassadeur de France en Guinée, a officialisé la position de Paris.

Par la voix de son Ambassadeur en poste à Conakry, la France a appelé à un dialogue « inclusif » en prélude aux prochaines consultations électorales. 

« La France demeure aux côtés de la Guinée pour consolider la démocratie, l’Etat de droit, favoriser la stabilité et le développement socioéconomique du pays. La France encouragera toujours la voie du dialogue entre tous les acteurs pour favoriser les règles consensuelles dans la perspective des nouvelles échéances électorales fin 2019 et 2020. La France et de nombreux partenaires internationaux de la Guinée appellent de tous leurs vœux un débat politique ouvert, inclusif, pacifique ainsi qu’un processus électoral libre honnête, démocratique, transparent, garantissant la crédibilité du scrutin et en tout état de cause, quel que soit le choix du peuple guinéen lors des prochaines consultations il sera essentiel pour le pays de poursuivre les réformes engagées, d’intensifier les efforts déployés au bénéfices des populations notamment de la jeunesse guinéenne », a déclaré ce dimanche soir l’Ambassadeur Jean-Marc GROSGUIRIN.

En Guinée, le débat politique est focalisé sur la question d’un éventuel référendum pour une nouvelle Constitution. Le Gouvernement guinéen a déjà officiellement annoncé son soutien à ce projet qui permettrait au Président Alpha Condé de se présenter pour un nouveau mandat en 2020.

L’opposition et une partie de la société civile restent cependant mobilisées pour barrer la route aux promoteurs de cette nouvelle Constitution.

La France qui suit de près l’actualité politique à Conakry a rappelé que le maintien de la stabilité est plus qu’une nécessité en Guinée.

« Il sera également essentiel de tout mettre en œuvre pour préserver la stabilité, l’attractivité du pays, permettre ainsi à la Guinée qui est placée depuis quelques années sur les radars des investisseurs continentaux et internationaux, de rester ouverte aux bailleurs et aux Hommes d’affaires désireux de promouvoir les projets économiques et contribuer au processus du développement du pays », a souligné le diplomate français en poste à Conakry.

 

SOUARE Mamadou Hassimiou

Pour Africaguinee.com

Tél. : (+224) 655 31 11 11

Créé le Lundi 15 juillet 2019 à 9:48