« Fuite » de messages WathsApp : qui a voulu incriminer Damantang et cie ?

Justice
Damantang Albert Camara
Damantang Albert Camara

CONAKRY- L’enquête sur les messages WathsApp attribués à des hauts commis de l’État guinéen évolue. Un suspect a été mis au arrêts par la Direction Centrale de la police judiciaire. Ce jeune dont l’identité n’a pas encore été révélée est soupçonnée d’être à l’origine des messages contenus dans un groupe appelé « Staff Restreint ».

Selon nos informations, l’individu sera présenté dans les prochains jours à un juge qui statuera sur son cas.

Dans un entretien qu’il nous avait accordé, le Ministre Damantang Albert Camara avait annoncé une plainte contre X suite à la publication de ces messages qu’il a qualifiés de faux. Selon le Ministre Conseiller à la Présidence, il s’agissait de faux comptes WathsApp créés dans le but de ternir l’image de certains hauts commis de l’État dont lui et le Ministre de la Défense Nationale, Dr Mohamed Diané.

Affaire à suivre…

 

Ahmed Tounkara

Pour Africaguinee.com

Créé le Dimanche 14 juillet 2019 à 20:46