Mamadou Alpha, rescapé du naufrage : « Comment Raguiatou et Aissatou Bobo sont décédées en mer… »

Immigration irrégulière

GUINEE- C’est l’histoire tragique des trois guinéennes décédées récemment dans la mer Méditerranée. Comme plusieurs autres ressortissants guinéens, Raguiatou Diallo et deux autres femmes ont perdu la vie en tentant de rejoindre l’Europe via la mer. 

Mamadou Alpha Diallo a eu plus de chance que ses trois autres compatriotes. Il a eu la vie sauve malgré les péripéties de ce voyage à haut risque. 

« Pendant quatre jours nous sommes restés dans la mer. En fait, on s’est perdu, il paraît qu’on était dans l’océan. Nous on était à bord d’un zodiaque et pendant la traversée on ne voyait que des gros navires qui avaient à leurs bords des containers. On avait un gilet qu’on brandissait pour essayer d’alerter les gens pour venir nous sauver, mais aucun navire ne s’est arrêté », relate ce rescapé qui est originaire de la ville de Lélouma, en moyenne Guinée.

Raguiatou Diallo est l’une des victimes de ce voyage au lendemain incertain. Mamadou Alpha Diallo se souvient encore des derniers moments passés avec elle avant qu’elle ne rende l’âme.

« On était tous en jeûne. Le lundi on est restés comme ça toute la journée ; Et Raguiatou était déjà dans le coma, on a souffert avec elle, on a tout fait pour qu’elle se réveille on a pas réussi. C’est dans ça qu’elle a rendu l’âme aux environs de 15h. Aissatou Bobo aussi c’est pratiquement la même chose. Vous savez on avait jeûné toute la journée et elle était très faible. L’heure de la rupture était déjà passée mais on avait pas quoi manger, on avait bu  que de l’eau. Et Aissatou Bobo est décédée quant à elle vers 18h. La troisième victime, je ne connais pas son nom, mais c’est une fille soussou », témoigne Mamadou Alpha Diallo.

Les corps des trois victimes ont été jetés dans la mer. Une manière pour les rescapés de diminuer le poids du zodiaque qui avait à son bord 72 personnes dont 25 filles.

A rappeler que c’est la marine espagnole qui a sauvé les autres candidats à l’immigration irrégulière.

 

Alpha Ousmane Bah

Pour Africaguinee.com

Tél. : (+224) 664 93  45 45

Créé le Vendredi 24 mai 2019 à 15:47