Sidya Touré tranche : "il n’y aura pas d’élection présidentielle en Guinée si..."

Affaire référendum Constitutionnelle
Sidya Touré, leader de l'UFR
Sidya Touré, leader de l'UFR

CONAKRY-Les élections présidentielles auront-elles lieu en 2020 en Guinée ? Au cœur d’une polémique liée à l’alternance, Sidya Touré le leader de l’Union des Forces républicaines a tranché.

L’ancien premier ministre exclut toute possibilité d’une candidature d’Alpha Condé dont le second quinquennat arrive à termes en 2020.

« Il n’y aura pas une élection présidentielle en Guinée dans laquelle il y aurait une modification constitutionnelle  avec Alpha Condé comme candidat », a tranché le leader de l’Ufr.

Cette précision de l’opposant qui sonne comme un avertissement intervient alors qu’Alpha Condé au pouvoir en Guinée depuis 2010 continue d’entretenir un flou "suspect" sur son avenir à la tête du pays.

Le Chef de l’Etat dit être à l’écoute du peuple avant de décider d’un référendum constitutionnel  qui remettrait les compteurs à zéro.  Or, l’actuelle Constitution sur laquelle il a prêté serment à deux reprises limite le nombre de mandat à deux non renouvelable.  

Bien qu’Alpha Condé ait fait deux quinquennats successifs, un changement de constitution lui permettrait de briguer de nouveaux mandats si le « OUI » l’emporte lors du vote référendaire.

Mais le projet comporte énormément de risques et divise profondément  les guinéens. Maints observateurs craignent que la Guinée ne replonge dans l’incertitude.  

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tél. : (00224) 655 311 112

Créé le Jeudi 16 mai 2019 à 12:30