Guinée : l’équipe Pays des Nations-Unies tient sa retraite annuelle 2018…

Coopération

CONAKRY-La retraite annuelle de l’équipe pays des Nations-Unies s’est ouverte ce mercredi 15 mai 2018 dans un réceptif hôtelier de la capitale guinéenne Conakry. L’objectif stratégique de ladite retraite est de tirer les leçons de la première année de mise en œuvre du Plan Cadre des Nations-Unies pour l’Aide au Développement 2018-2022 dans l’esprit « Unis dans l’Action, en vue de répondre aux attentes du Gouvernement dans la réalisation de ses priorités de développement ». 

Toutes les agences du Système des Nations-Unies (SNU) prennent par à cette rencontre de deux jours qui se focalisera sur une analyse critique du fonctionnement de l’Equipe Pays face aux nouvelles réformes du SNU d’une part. De l’autre, cette retraite stratégique sera mise à profit pour examiner les modalités de fonctionnement des mécanismes de coordination des interventions en vue d’une meilleure opérationnalisation de l’approche « Unis dans l’action ». 

La cérémonie d’ouverture a été présidée par la ministre de la Coopération Internationale et de l’intégration africaine, et par Pr Georges Alfred KI-ZERBO, Coordinateur Résident par intérim du Système des Nations-Unies en Guinée. 

Dans son allocution d’ouverture, madame la ministre Diénè Keita a déclaré que la retraite annuelle de l’Equipe Pays des Nations-Unies sera consacrée à l’analyse critique de son fonctionnement face aux nouvelles réformes et à l’examen des modalités de coordination des interventions en vue d’une meilleure opérationnalisation de l’approche tous unis dans l’action. 

« Dans le cadre de l’exercice, il vous reviendra de faire le bilan de la première année de mise en œuvre du plan cadre des Nations-Unies pour l’aide au développement, et d’examiner les défis majeurs des interventions des Nations-Unies », a indiqué la ministre de la Coopération internationale et de l’intégration africaine. 

Au nom du Président de la République, le Pr Alpha Condé et de son Premier ministre, elle a remercié chacune des agences des Nations-Unies présentes en Guinée pour la précieuse contribution au développement socioéconomique de la Guinée. Madame Keita a rassuré de la totale disponibilité de son département à œuvrer pour la réalisation des objectifs du développement durable tel qu’ambitionnés par les Nations-Unies.  

Pour sa part, Pr Georges Alfred KI-ZERBO, a dans son discours salué la collaboration, l’esprit d’entente qui a régné au sein de l’équipe Pays du Système des Nations-Unies en 2018. Dans le même ordre d’idée, il a aussi salué la mobilisation et l’engagement des autorités guinéennes pour guider l’action du système des Nations-Unies.  

« Cette retraite nous offre une réelle opportunité d’apprécier le niveau de performance obtenu dans la mise en œuvre de notre plan de travail, mais aussi à analyser les défis à même de définir les orientations opérationnelles visant à améliorer la cohérence et la pertinence de la contribution du système des Nations-Unies dans les efforts de développement de la Guinée », a-t-il lancé. 

60343474_671891843271532_4895998323548225536_n.jpg

Citant quelques performances réalisées en 2018, le Coordinateur Résident par intérim du Système des Nations-Unies en Guinée, a révélé qu’en matière de gouvernance et des droits de l’Homme, les contributions se sont focalisées autour du renforcement du cadre institutionnel par l’appui à l’élaboration, la validation et la diffusion du document stratégique dans plusieurs secteurs avec l’accomplissement d’avancées notables dans les domaines de la participation citoyenne, la cohésion sociale, du dialogue et de l’accès à la justice. 

« En nous alliant aux priorités du Gouvernement dans la lutte contre la pauvreté rurale, nous avons mis un accent particulier dans le développement des filières agricoles, halieutiques, maraichères, ainsi que le renforcement des capacités institutionnelles et opérationnelles des acteurs. Nous avons contribué à renforcer la capacité de prévention et de protection face aux épidémies et aux catastrophes en vue d’augmenter la résilience des communautés au changement climatique », a-t-il ajouté. 

Pour les services sociaux de bases, le Pr Georges Alfred Ki-Zerbo a signalé que plusieurs actions ont été menées par les agences du système des nations-unies pour renforcer le système de santé et les systèmes communautaires afin d’offrir aux populations des services de qualité et faire des progrès vers la couverture de santé universelle. 

L’investissement dans le capital humain qui caractérise les priorités de la Guinée a été au centre du travail de l’équipe des Nations-Unies. « Nous avons également conjugué nos efforts pour contribuer à l’autonomisation économique  et à la mise en place de mécanisme favorable à la création d’emplois et à la promotion de l’entreprenariat au profit des populations », a énuméré entre autres le Coordinateur Résident par intérim du Système des Nations-Unies en Guinée. 

Avant de clore son discours, il a souligné que 15% de l’enveloppe estimé du PNUAD ont pu être mobilisés pendant la première année. L’équipe Pays des Nations-Unies nourrit l’ambition d’accélérer la mobilisation des ressources en augmentant la cohérence de ses actions avec les priorités du Gouvernement et en s’ouvrant davantage à un partenariat plus élargi. 

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tél. : (00224) 655 311 112 

Créé le Jeudi 16 mai 2019 à 15:21