81 imams marocains invités à mener des prèches en Belgique lors du ramadan: "Cela nuit à l'intégration"

Ramadan en Belgique

Pour compenser la pénurie d'imams en Belgique durant le ramadan, l'Exécutif des musulmans de Belgique (EMB) fait appel aux imams étrangers pour prêcher dans le pays lors de cette période. "Cela nuit à l'intégration", déplore toutefois l'imam anversois Nordine Taouil mardi dans De Morgen.

Il est question de 81 imams marocains dont 49 sont approuvés par le ministère marocain des Affaires religieuses. Ils reçoivent tous un visa temporaire d'un mois, après un contrôle réalisé par les services de renseignements belges. Ils sont chargés du prêche au cours du prochain mois dans les mosquées du pays, comme c'était déjà le cas au cours de années précédentes.

L'imam anversois Nordine Taouil identifie un problème alors que ces imams étrangers ne parlent ni français ni néerlandais, et ne sont pas tenus aux valeurs et normes de la société belge. "Les imams ne sont pas formés à fournir des réponses appropriées aux musulmans de notre pays".

"Certains partis politiques sont hypocrites"

L'imam gantois Brahim Laytouss déplore l'action du politique en la matière. "Certains partis politiques sont hypocrites", avance-t-il, regrettant que les formations veulent d'une part réduire l'influence étrangère dans nos mosquées, mais refusent d'autre part de mettre en place une structure pour un Islam de Belgique et une formation des imams.

L'Exécutif des musulmans de Belgique n'a pas voulu répondre à De Morgen.

L'EMB réagit: "Des personnes formées au contexte européen"
L'exécutif des musulmans de Belgique (EMB), évoqué dans la presse mardi à propos de la présence en Belgique pendant le ramadan d'imams venus du Maroc pour compenser la pénurie de religieux à cette période, affirme dans un communiqué qu'il "s'agit de personnes, en majorité de niveau universitaire, formées et préparées pour s'exprimer dans un contexte européen. Le contenu de leurs interventions, qui s'articule autour des valeurs communes et du vivre ensemble, est vérifié au préalable".

Le quotidien De Morgen écrivait mardi qu'il est question de 81 imams marocains dont 49 sont approuvés par le ministère marocain des Affaires religieuses. Ils reçoivent tous un visa temporaire d'un mois, après un contrôle réalisé par les services de renseignements belges. Ils sont chargés du prêche au cours du prochain mois dans les mosquées du pays, comme c'était déjà le cas au cours des années précédentes.

L'EMB qui parle d'"informations malveillantes et erronées parues dans la presse", évoque une "délégation, composée cette année de 42 psalmodieurs (effectuant une récitation mélodieuse du Coran durant la prière) et 7 encadreurs liturgiques (dont trois femmes)".

Belga

Créé le Mercredi 08 mai 2019 à 10:07

TAGS