Ousmane Gaoual répond à Alpha Condé : « Nous allons répondre coup par coup… »

Discours d'Alpha Condé
Ousmane Gaoual Diallo
Ousmane Gaoual Diallo

CONAKRY-Comment l’opposition réagit-elle face à la sortie caustique du président Alpha Condé ce dimanche 24 mars 2019? Ousmane Gaoual Diallo, coordinateur de la cellule de communication de l’UFDG, principal parti d’opposition en Guinée a averti que le Chef de l’Etat veut une guerre civile en Guinée. 

Se disant Inquiet et déçu, le parlementaire assure que l’affrontement prôné par le Président Condé n’aura pas lieu en Guinée. Alpha Condé peut cependant redouter une insurrection populaire, selon Ousmane Gaoual.

« J’ai écouté le discours avec beaucoup d’inquiétude et de déception. D’abord, j’ai écouté un Chef d’Etat qui a peur et qui sait que le peuple de Guinée n’est pas en accord avec lui, et qui maintenant veut compter sur l’appareil de l’Etat, l’armée, (il a dit qu’il va renforcer les PA), la justice pour imposer sa volonté de changement de la constitution pour le troisième mandat. Il a clairement montré la voie, là où il veut. Et pire, il est prêt à pousser le pays dans la guerre civile parce que si un président de la république dit à ses militants ou à ses partisans de s’apprêter à l’affrontement, il prône la loi du talion : œil pour œil ! dent pour dent. Il dit aux gens lorsqu’on vous marche sur les pieds, répliquez. Il ne dit pas lorsqu’on vous provoque allez vers la justice ou vers la gendarmerie, il dit répondez. Ça veut dire qu’il est prêt à pousser le pays vers la guerre civile. C’est extrêmement grave ce qu’Alpha Condé a dit aujourd’hui (dimanche 24 mars 2019, Ndlr). Mais ce n’est pas surprenant, parce que c’est quelqu’un qui a perdu tous ses repères et qui contre l’histoire, contre la volonté du peuple de Guinée veut encore rempiler pour un autre mandat. Mais le peuple de Guinée qui a su se dresser en 1958, le peuple qui a su se lever en 2006 face à la répression qui était là, ce peuple saura lui apporter la réponse », réagit Ousmane Gaoual Diallo. 

L’affrontement qu’il cherche n’aura pas lieu en Guinée, soutient le coordinateur de la cellule de Communication de l’UFDG. Mais ce qu’il peut redouter, c’est une insurrection parce que le peuple de Guinée se dressera contra sa volonté, prévient M. Diallo.

Alpha Condé, le président de la République a tenu un discours virulent ce dimanche au siège du RPG arc-en-ciel devant ses partisans auxquels il a demandé d’être prêts à l’affrontement.  « Si les gens sont prêts pour le débat politique, soyez prêts, si c’est pour l’affrontement, soyez aussi prêts. Voilà. Car quand tu danses avec un aveugle, il faut de temps en temps lui monter dessus pour qu’il sache qu’il n’est pas seul », a-t-il lancé précisant qu’il va ôter le manteau de Chef de l’Etat pour faire face aux « nains politiques ».

Pour Ousmane Gaoual, cette déclaration est une indication dont il  faudra tenir en compte désormais pour lui répondre au coup par coup. « Alpha Condé est un récidiviste en termes de violation de la Constitution, mais comme l’appareil judiciaire est travesti, l’institution est absente, il dit cela. Mais c’est une bonne indication parce que plus jamais aucun procureur ne pourra se lever pour dire qu’il va invoquer les articles de la Constitution qui protègent le Chef de l’Etat lorsque lui-même annonce qu’il renonce à ses privilèges et qu’il préfère en découdre avec ses citoyens. C’est lui qui dit qu’il n’est plus protégé par les articles de la Constitution. Alors on lui répondra coup par coup parce qu’on répond à un chef de parti politique, un chef de clan qui est en train de déguiser les extrémistes de son parti qu’il pousse à l’affrontement. C’est extrêmement décevant de voir un chef d’Etat se mettre en scène de façon aussi ridicule », martèle le député de l’UFDG. 

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tél. : (00224) 655 311 112 

Créé le Lundi 25 mars 2019 à 9:59