"Trump doit s'excuser pour avoir diabolisé les musulmans après Christchurch"

Trump

50 personnes ont été tuées lors d'une fusillade dans une mosquée, en Nouvelle-Zélande, vendredi dernier. John Legend accuse le président américain d'alimenter une idéologie haineuse.
Le chanteur américain a estimé, lors d'une récente interview, que "Donald Trump a diabolisé les musulmans et même tous les métisses qui se sont rendus aux États-Unis, en aspirant à une vie meilleure. Il poursuit: "Le président parle d'invasion alors que ces gens viennent travailler et nourrir leur famille".

Après le massacre de Christchurch, Donald Trump a qualifié l'évènement "d'horrible". Il a ajouté que "lorsque des personnes adhèrent à une idéologie aussi odieuse et perverse, cela enhardit tous ceux qui souhaiteraient accomplir des actes méchants et pervers, comme ceux que nous avons vus en Nouvelle-Zélande".

Le nationalisme blanc
Pour John Legend, c'est ce genre de discours qui appelle à la violence et à la haine. Il a ajouté: "Le nationalisme blanc et une menace, qui trouve son inspiration aux États-Unis et dans les propos de Donald Trump". Le chanteur insiste sur le fait qu'il assume ses propos et qu'il ne se taira pas.

Le tireur de Christchurch a déclaré qu'il considérait le président Trump comme le "symbole de l'identité blanche renouvelée". Quand Trump a annoncé, pendant sa campagne, qu'il voulait interdire l'entrée des musulmans aux États-Unis, il lui a été reproché de ne rien faire contre les groupements suprémacistes blancs et violents. Après plusieurs débats, il a déclaré qu'il y avait "de très bonnes personnes des deux côtés".

En 2018, 50 personnes ont perdu la vie aux États-Unis, tués, dans la plupart des cas, directement par des suprémacistes blancs. Ils étaient 37, en 2017.

 Fox News 

Créé le Mardi 19 mars 2019 à 10:44