Législatives en Guinée : Pourquoi ça coince ?

Elections législatives
Cellou Dalein Diallo, leader de l'UFDG, Alpha Condé (PRG), Sidya Touré, leader de l'UFR
Cellou Dalein Diallo, leader de l'UFDG, Alpha Condé (PRG), Sidya Touré, leader de l'UFR

CONAKRY-Alors que le mandat des députés a expiré depuis le 13 janvier, la Commission Electorale nationale Indépendante (CENI) chargée de la préparation et de l’organisation des élections législatives est bloquée. L’institution électorale ne dispose d’aucun calendrier électoral encore moins d’un budget pour faire face à ces joutes, a appris Africaguinee.com de sources proches de la CENI.

 ‘’Pour l’instant on ne parle pas de report mais plutôt de retard en ce qui concerne les législatives. Mais ce qui reste évident, il y a un blocus au niveau de la haute sphère de l’Etat ce qui nous empêche de  mettre en place un chronogramme. C’est d’ailleurs la  seule raison. Il y a plus d’un mois que le président de la CENI court dans tous les sens pour trouver le budget afin de dérouler les opérations électorales. Mais il y a un pied dessus pour ce qui est du décaissement de ce budget(…), on a le droit de se poser des questions sur un manque peut-être de volonté de la part du sommet de l’Etat. Il faut de l’argent pour faire notre retraite qui sera mise à profit pour dérouler les premières activités, il y a un budget qui a été introduit pour décaisser l’argent  mais nous n’avons rien’’, confie notre source.

Ce samedi, Cellou Dalein Diallo s’est insurgé contre ce blocage, accusant Alpha Condé d’avoir mis pied sur le budget de la CENI. Le chef de file de l’opposition dénonce la violation de la Loi par le président de la République qui selon lui, dirige le pays en fonction de son agenda caché. Avant les élections, l’opposition exige notamment la révision du fichier électoral qui contiendrait plus d’un millions d’électeurs fictifs.

Pour l’instant, au niveau de la CENI le report n’est pas envisagé mais c’est si l’argent est sur la table. « Aucun report n’est envisagé, nous voulons que le budget soit débloqué pour qu’on mette en place un chronogramme pour ces législatives en attendant bien-sûr la présidentielle de 2020 qui est déjà à nos portes. Si tout est en place c’est possible de tenir les élections » a rassuré notre interlocuteur.

BAH Boubacar LOUDAH

Pour Africaguinee.com

Tel : (+224) 655 31 11 13

Créé le Dimanche 17 mars 2019 à 10:41