Troisième mandat : la contestation gagne les bastions d’Alpha Condé…

Troisième mandat
Alpha Condé, lors d'une tournée à Kankan
Alpha Condé, lors d'une tournée à Kankan

CONAKRY-Le projet du troisième mandat ne passera pas comme une lettre à la poste. Et pour cause : Même dans les bastions emblématiques d’Alpha Condé la question divise. Ce samedi 16 mars 2019, le « oui » et le « non » se sont affrontés à Kankan, capitale de la Haute Guinée.

Alors que des femmes acquises à la cause de la promotion du troisième mandat manifestaient à Kankan, des opposantes au projet se sont fait entendre. Comme il fallait s’y attendre les femmes du RPG  à l’initiative de cette manifestation ont été au rendez-vous. Mais elles n’étaient pas seules.

Les écoles élémentaires et secondaires de la commune urbaine ont été fermées pour soutenir la  marche du 3ème mandat d'Alpha Condé. Situation inédite, ladite marche soutenue manifestement par le préfet et le Gouverneur de Kankan a débuté à la préfecture de Kankan.

Les supporters du troisième mandat détenaient des banderoles sur lesquels c’est écrit en langue Maninka « En 2020, tu veux, tu ne veux pas c'est Alpha Condé", signe de leur soutien au maintien d’Alpha Condé au pouvoir.  

Mais la démarche de soutenir un troisième mandat d’Alpha Condé ne fait pas l’unanimité. Les détracteurs du projet ont brandi des pancartes à la maison des jeunes pour exprimer leur opposition. "Non à un troisième mandat", pouvait-on lire sur les  pancartes des opposants au projet.

Une situation imprévue qui a embarrassé les autorités préfectorales qui ont vite demandé que ces pancartes soient retirées, apprend-on. Ce n’est pas la première fois qu’on assiste à un tel scenario. Avant-hier, des promoteurs du troisième mandat ont été sommés de quitter le palais du peuple par des jeunes qui scandaient « non au troisième mandat ».

A suivre !

Africaguinee.com

Créé le Samedi 16 mars 2019 à 21:17