Règlement des conflits économiques: Le GOHA signe un partenariat avec la Chambre d’Arbitrage de Guinée…

Différends Economiques
Cherif Abdallah, président du GOHA et madame Fanta Toya Condé, secrétaire générale de la chambre d’arbitrage de Guinée
Cherif Abdallah, président du GOHA et madame Fanta Toya Condé, secrétaire générale de la chambre d’arbitrage de Guinée

CONAKRY-Dans le souci de faciliter le règlement des différends entre les opérateurs économiques, le Groupe Organisé des Hommes d’Affaires (GOHA) et la Chambre d’Arbitrage de Guinée (CAG) ont signé un partenariat de collaboration ce jeudi 14 mars 2019, a constaté Africaguinee.com.

Ce partenariat permettra de faire face aux problèmes qui assaillent le monde des affaires en Guinée. Dans son propos liminaire, la secrétaire générale de la Chambre d’Arbitrage de Guinée a indiqué que organisation a été mise en place pour offrir aux opérateurs économiques des moyens de conciliation, de médiation et de résolution par voie d’arbitrage, de leurs différends internes et internationaux.

‘’Notre rôle premier, c’est de régler les différends entre les hommes d’affaires. Qu’ils soient internationaux ou nationaux, mais qui opèrent en Guinée. Pour cela, il faut une clause qui l’autorise…Nous allons leur demander d’abord, de nous fournir eux aussi, des arbitres. C’est leur droit’’ a indiqué Fanta Toya Condé, secrétaire générale de la chambre d’arbitrage de Guinée.

Cherif Abdallah, président du GOHA, a rappelé que ce partenariat qui se veut dynamique aidera à résoudre les problèmes en amont entre les hommes d’affaires. Pour l’opérateur économique, cette collaboration va aider les opérateurs économiques dans tous les sens parce qu’ils ont  régulièrement des difficultés.

‘’ L’un des rôles de la Chambre d’ Arbitrage de Guinée c’est la médiation. Nous avons trouvé qu’il était utile d’établir un partenariat avec la chambre d’arbitrage de Guinée. C’est un partenariat qui va aider les opérateurs économiques dans tous les sens. Comme vous le savez, nous avons souvent des difficultés, et nous voulons régulièrement régler ces difficultés, en première position, à l’amiable. Nous espérons beaucoup, car nous faisons confiance à la secrétaire et à son équipe. Aucun investisseur ne se déplacera dans un pays, s’il sait que, quand il aura des problèmes, il ne peut trouver des solutions. L’ouverture là est très importante pour nous. Au-delà, elle est importante pour le pays », a souligné Chérif Abdallah.

Crée en 1998, la Chambre d’Arbitrage de Guinée  a le statut de service rattaché. A ce titre elle relève du ministère de la Justice pour la période transitoire. Toutefois, elle fonctionne suivant les règles de gestion privée et est autonome dans ses différentes procédures.

La Chambre d’Arbitrage de Guinée (CAG), a pour mission d’offrir aux opérateurs économiques des moyens de conciliation, de médiation et de résolution par voie d’arbitrage de leurs différends internes et externes.

 BAH Boubacar LOUDAH

Pour Africaguinee.com

Tel : (+224) 655 31 11 13

Créé le Vendredi 15 mars 2019 à 13:52

TAGS