Le préfet de Kindia témoigne à propos de l’incendie de sa résidence : « j’étais assis au salon… »

Incendie à la résidence du préfet de Kindia
N’fasoumane Touré
N’fasoumane Touré

CONAKRY- Qu’est-ce qui est à l’origine de l’incendie survenu à la résidence du préfet de Kindia dans la nuit du dimanche 10 mars? Quel est le bilan du sinistre ? Interrogé depuis son lit d’hôpital N’fasoumane Touré, raconte qu’il a eu des brûlures légères, mais qu’un des membres de sa famille n’a été touché. 

Fataliste mais serein, le préfet de Kindia dit s’en remettre à Dieu. « On va mettre ça pour le compte du destin. Dieu a voulu qu’au temps de Nfassoumane Touré comme préfet, il va y avoir incendie de la résidence du préfet de Kindia. C’est ce qui est arrivée hier indépendamment de notre volonté. On ne peut rien contre la volonté de Dieu. C’est une étape qui est inscrite dans mon destin. Très heureusement, c’est moi seul qui ai eu quelques égratignures, quelques brûlures que je considère légère. Aucun enfant n’a été touché. Même si l’incendie a ravagé le contenu de la maison, aucun enfant n’a eu à souffrir de quoique ce soit », a confié le préfet. 

Qu’est-ce qui s’est passé ? 

« J’étais assis au salon après le journal télévisé lorsqu’une de mes filles est venue me dire qu’il y a de la fumée dans la chambre des enfants. Je m’y rends, je trouve que le matelas est en flamme. J’ai cherché à faire sortir le matelas, mais il y avait de grandes flammes. C’est en ce moment que j’ai eu certaines brûlures. Mais je mets tout ça là au compte de Dieu », ajoute-t-il.

Bilan du sinistre…

« Tout ce que Dieu nous a donné comme habillements, comme effets de travails, téléphone et quelques sommes pour les dépenses journalières, est réduit en cendres. Mais tout ça là n’est pas important. Ce qui est important, c’est que la vie a été sauve. Aucun enfant n’a eu une égratignure. C’est moi qui ai eu certaines brûlures que je considère comme légères. Je prie Dieu que ce genre de sinistre s’arrête à celui qu’on vient d’assister. Qu’il nous épargne de pareils incendies. On garde le courage, et on s’en remet à Dieu. Nous prions Dieu que chacun de nous soit surpris avec de bonnes choses », a lancé le premier responsable de Kindia.  

 

Depuis Kindia Moussa Barry

Pour Africaguinee.com

Créé le Lundi 11 mars 2019 à 16:19