Guinée : Toumba Diakité victime de détention arbitraire ?

Dossier du 28 septembre 2009
Toumba Diakité
Toumba Diakité

CONAKRY-Le commandant Toumba Diakité est-il victime de détention arbitraire ? Rien n’est moins sûr ! Cet officier de l’armée guinéenne inculpé dans le massacre du 28 septembre 2009 est détenu à la maison centrale depuis bientôt quatre ans, sans qu’aucune date de son procès ne soit énoncée. Ses nombreuses demandes de mise en liberté « provisoire » ont été rejetées.

Mais dans sa quête incessante de liberté, le commandant Toumba Diakité n’entend pas baisser les armes. Cet ancien proche de Dadis Camara vient d’ouvrir deux fronts. Après l’arrêt de la Cour d’Appel de Conakry qui a rejeté sa demande de libération récemment, ce béret rouge a décidé de se pourvoir en cassation auprès de la Cour Suprême.

L’ancien aide de Camp de Dadis Camara est l’un des rares inculpés dans le dossier du massacre du 28 septembre 2009 qui croupit en prison. D’autres comme le colonel Moussa Thiegboro, le colonel Calude Pivi alias Coplan bénéficient d’une liberté et sont à des hautes fonctions au sein de l’appareil d’Etat. Dadis Camara, le leader de la junte au moment des faits quant à lui vit en exil forcé au Burkina Faso. Les avocats de Toumba Diakité parlent d’une détention arbitraire de leur client  d’autant plus que selon eux, son mandat de dépôt n’a jamais été renouvelé depuis la signature de l’ordonnance de renvoi le concernant.

Avant de se tourner vers la Cour Suprême, Toumba Diakité avait déjà été débouté au niveau de deux juridictions inférieures. D’abord au tribunal de première instance de Dixinn, ensuite à la Cour d’Appel. Les avocats de monsieur Diakité espèrent obtenir gain de cause au niveau de cette juridiction qui selon eux, regorge de magistrats qui ne sont pas soumis à l’influence du ministère de la justice.

« Les magistrats de la Cour Suprême sont au dessus de la mêlée. Ils ne dépendent pas directement du ministre de la Justice pour exercer trop d’influence sur eux. Je crois qu’ils sauront dire le Droit qui est violé de façon flagrante. Puisqu’il est avéré que le mandat de dépôt de Toumba n’est pas renouvelé et qu’à ce jour, il est arbitrairement détenu. Depuis son arrêt de renvoi jusque  maintenant, il s’est écoulé plus d’un an sans jugement. Tout cela constitue des entraves à la liberté. Nous espérons obtenir une décision de libération de l’inculpé. Nous ne demandons pas une liberté provisoire ni celle aux fins de traitement. Nous demandons de le libérer purement et simplement ainsi qu’en dispose la Loi », a indiqué l’un des avocats du pool qui défend Toumba Diakité.

Concomitamment, ils entendent saisir la cour de la CEDEAO. « On n’attendra pas la décision de la Cour Suprême pour engagé  le recours auprès de la Cour de la CEDEAO. Les deux iront ensemble », a confié notre informateur.

A suivre…

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112

Créé le Samedi 02 mars 2019 à 11:55