Guinée: l’exécution d’une promesse phare d'Alpha Condé au cœur d’une controverse...

Politique
Alpha Condé, Président de la République de Guinée
Alpha Condé, Président de la République de Guinée

MAMOU- L’exécution d’une promesse phare du Président de la République suscite des controverses à Mamou, la ville carrefour. Le Pr Alpha Condé a promis aux populations de Mamou, l’implantation d’une usine de transformation de la pomme de terre en frites congelées. Le matériel devant servir à la construction de cette unité industrielle est arrivé sur place. Seulement voilà, l’endroit choisit ne fait pas une unanimité, a-t-on constaté. 

Qui veut boycotter l'installation de l’usine de transformation de pomme de terre promis par le président de la République à Mamou ? Lors de sa dernière visite dans cette ville, le président Alpha Condé avait promis aux paysans de la localité de leur offrir une usine de transformation de pomme de terre. Cette promesse du président Condé est en phase de se concrétiser. Huit conteneurs contenant le matériel de construction de l'usine ont été réceptionnés récemment par les autorités régionales et le président du groupement des agriculteurs de Mamou. Le lieu qui doit abriter ce nouveau bijou industriel  de Mamou est l'ancienne usine de la Conserverie. 

Mais ce lieu avait déjà été cédé à une autre société accréditée par le ministère de l'industrie et des PME pour implanter une usine de transformation de tomates. Celle-ci, brandissant des preuves,  s'est catégoriquement opposée à la descente des conteneurs et  des machines pour la construction de l’usine de pomme de terre à ce lieu. Les responsables de cette société soutiennent mordicus avoir été les premiers à obtenir  l'autorisation d'exploiter le lieu. Le jour de la réception du matériel, il aura fallut l'intervention des autorités par le déploiement des agents de sécurité pour faire descendre les conteneurs. Thierno Boubacar Kallo accuse le ministère de l'industrie, des petites et moyennes entreprises d'être derrière ce problème. 

« D'autres ne veulent pas que l'usine soit installée ici à la conserverie. Ce sont les responsables de l'industrie, des petites et moyennes entreprises. Ils ne veulent pas qu'on installe cette usine de pomme de terre. Ça fait plus de 40 ans depuis que l'usine de la conserverie a arrêté son service. Au moment où l'usine fonctionnait, plus de 500 employés étaient là. C'est à cause de nos exploits sur la pomme de terre, que le président a offert cette usine à Soumbalako. Mais c'est au centre ici que ça va beaucoup servir. En plus,  à Soumbalako il n’y a même pas de poteaux électriques pour  parler du courant. Si c'est du gasoil qu'on doit utiliser on n'aura rien en retour. Si c'est à Mamou ici, les gens peuvent venir avec la pomme de terre et revendre ici. Ils peuvent venir de Labe, Dounet ou ailleurs. Ils n'ont qu'à arrêter de polémiquer. Plusieurs ont parlé de cette usine mais en vain. C’est  le président a donné, où est le problème ? , s'est il interrogé M. Diallo, affirmant que la conserverie a un espace suffisant pour abriter cette unité industrielle. 

« La conserverie est grande. On peut faire plusieurs choses ici. Même 4 usines peuvent être là. Je ne dirai pas le nom de la société où de la personne directement. Mais la population de Mamou doit savoir que ceux qui ne veulent pas que l'usine soit là n'aime pas le bonheur de Mamou. Les autorités de Mamou sont derrières nous», a-t-il soutenu, interrogé par Africaguinee.com. 

Interrogé, le responsable de la société accusée de sabotage n'a pas voulu se prêter à nos questions. L’intervention du président Alpha Condé est  désormais sollicitée afin que les deux usines soient toutes installées à la Conserverie. 

Affaire à suivre… 

 

Habib Samake

Correspondant régional d’Africaguinee.com

A Mamou 

Tel : (00224) 623 093 998

 

Créé le Lundi 11 Février 2019 à 10:10