Guinée : plusieurs journalistes outillés sur la gouvernance minière…

Mines
Des journalistes guinéens outillés sur la Gouvernance minière
Des journalistes guinéens outillés sur la Gouvernance minière

KINDIA-La cité des agrumes a abrité du 25 au 27 janvier un atelier de formation sur la gouvernance minière en Guinée. Une cinquantaine de journalistes venus de Conakry et certaines villes de l’intérieur du pays ont bénéficié de cette formation.

Au cours de cette formation initiée par Wassolon Agency communication, ces professionnels de medias ont été outillés sur la chaine des valeurs entourant la question minière en Guinée. Les participants sont sortis de cette formation avec une note de satisfaction.

 « Avant les journalistes avaient du mal à cerner certains aspects importants des mines. Ce sont les questions liées au cadastre minier, aux recherches géologiques mais aussi les questions liées à la politique minière en vigueur dans ce pays. Donc avec cet atelier je suis porté à dire qu’il a été d’abord bien réfléchi et son déroulement permettra d’aider les journalistes à bien aborder les questions minières dans ses contours  (…)  étant donné que le secteur minier est pourvoyeur pas moins de 25% du produit intérieur brut de notre pays. Il y avait un manque à gagner en termes de maitrise de la part des journalistes sur le secteur minier. Nous estimons que ceux qui ont été réunis là pourront désormais aborder ce domaine avec une notion pré-requise. Nous attendons des journalistes venus ici et leurs media c’est de traiter les sujets miniers d’une manière plus avertie avec des informations plus riches aux populations qui en ont besoin pour comprendre et accepter éventuellement quand c’est nécessaire les mesures prises dans le sens développer les projets miniers en Guinée » a déclaré Talibé Barry de Wassolon Agency communication

Dans son discours, Abdoul Wahab Diakhaby, directeur général adjoint du bureau de stratégie et développement au ministère des mines et de la géologie a d’abord rappelé les avancées dans le secteur minier ces dernières années.

« La Guinée est un pays minier par excellence, mais depuis l’avènement du président Alpha Condé au pouvoir on connait un boom dans le secteur notamment dans la partie nord-ouest qui est une province de réputation internationale. Il y a une offensive de toutes les multinationales pour la production de la bauxite et à terme sa transformation en alumine et en aluminium. De ce côté il y a une des avancées significatives qui ont contribué dans une large mesure à l’amélioration des conditions des vies de nos populations. (…) Il y a eu un développement fulgurant du secteur minier, c’est absolument réel, c’est vérifiable, c’est palpable » a entamé ce cadre du département avant de revenir sur le fondement de l’atelier.

 «  Pour bien informer il faut être  bien formé, c’est pourquoi les autorités  du ministère des mines ont cru devoir organiser cette formation afin d’initier les journalistes, de les sensibiliser sur la gouvernance du secteur minière tout au long de la chaine de valeur c’est-à-dire de la reconnaissance jusqu’à l’exploitation et de la commercialisation des minerais et même jusqu’à leur utilisation ou consommation, de passage et à tous les niveaux. Conformément au code minier il faut un équilibre certain entre les intérêts de toutes les parties prenantes. Je veux parler des sociétés minières, des communautés et de l’Etat. Tout ça pour ne pas que les journalistes soient profanes dans le monde minier surtout dans un secteur très sensible et défini comme un secteur porteur  de croissance, pour le PNDES ça doit être le secteur de transformation de l’économie nationale. Nous comptons pérenniser ces genres de formations. Donc une fois que la nécessité se fera sentir nous sommes prêts à mobiliser les professionnels dans le but de passer la bonne information sur les questions minières », a conclu ce cadre du département

Au nom des participants, le journaliste Thierno Souleymane Diallo a remercié les initiateurs de cette formation. « C’est le lieu de dire merci à tous d’être venu, aux initiateurs de cet atelier. Il s’agit du ministère des mines et son partenaire Wassolon Agency communication dont l’objectif décliné au départ a été atteint ici. il s’agit d’aider les journalistes que nous sommes à défaut d’apprendre tout dans le secteur minier de façon générale et la gouvernance minière en particulier au moins de mesurer l’ampleur de ce qui nous reste à apprendre à apprendre dans ce domaine. Que le DG de Wassolonagency et tous ses collègues soient rassurés que l’objectif est atteint. Je voudrais aussi saluer l’expertise guinéenne dont nous avons eu l’opportunité de découvrir ici. Nous avons beaucoup appris et dans le contenu et dans la manière. Il y a le lieu de souhaiter que les autorités guinéennes au plus haut niveau fassent davantage d’effort pour que cette expertise guinéenne soit connue, reconnue et valorisée », a-t-il lancé.

Un autre projet de formation en faveur des journalistes de la Moyenne-Guinée, Haute Guinée et de la région forestière est en perspective. Cette dynamique de formation se poursuivra ont rassuré Wassolon Agency communication et le ministère des mines et de la Géologie.

Alpha Ousmane Bah(AOB)

Envoyé spécial pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 664 93 45 45

Créé le Lundi 28 janvier 2019 à 17:02

TAGS