Santé : La Guinée adopte une nouvelle stratégie de surveillance des maladies…

Santé

CONAKRY-Le ministère de la santé ainsi que ceux de l’élevage et de l’environnement ont adopté ce vendredi 25 janvier 2019 une stratégie de communication dénommée ‘’une seule santé’’. L’objectif est de mobiliser les populations pour un changement de comportements et d’assurer une meilleure lisibilité des interventions en une seule santé humaine, animale et environnementale. Cette stratégie de surveillance a vu le jour grâce à la mise en place d’un projet régional visant à améliorer le système de surveillance des maladies appelé (REDISSE) sur financement de la Banque Mondiale.

Avant d’expliquer que cette nouvelle stratégie de communication servira d’instrument qui permettra un échange avec les partenaires techniques et financiers, le ministre guinéen de la santé qui a présidé cette cérémonie a souligné l’importance de cette nouvelle mesure. 

« L’importance de cette stratégie est qu’elle permettra de collecter et de partager rapidement les informations aux différents niveaux, tant au niveau des décideurs qu’auprès populations. Au niveau des populations cela va leur permettre de changer leurs comportements ; Et au niveau des décideurs, c’est de prendre très rapidement les décisions qui s’imposent afin de mettre en place les mesures de prévention ou de gestion des épidémies. C’est aussi un instrument très efficace qui permettra un échange avec les partenaires techniques et financiers qui nous appuient. Il s’agit d’échanger aussi au niveau de la sous-région avec les pays limitrophes afin qu’il y ait une meilleure coordination pour faire face à une pandémie qui pourrait nous menacer », a expliqué Roger Patric Milimono.

phota.jpgDe son côté, le Représentant de l’OMS en Guinée a révélé l’important de ce nouvel outil. 

« Il est important dans toute campagne de riposte d’avoir un système de communication efficace pour surveiller d’abord des événements, les rapporter en temps réel et pouvoir détecter les menaces et y apporter une riposte rapide. La communication aussi a un rôle de renforcement des collaborations entre les différents secteurs qui doivent concourir à la sécurité sanitaire. La santé n’est pas isolée du secteur de l’élevage, de l’environnement mais n’est pas aussi isolée du secteur agricole ou du secteur des finances. Donc il est important qu’une stratégie de communication en matière de sécurité sanitaire fasse intervenir toutes les parties prenantes du Gouvernement mais aussi de la société civile, des communautés et des partenaires techniques et financiers », a aussi expliqué Pr Georges Alfred Ki-zerbo. 

Les attentes de cette nouvelle stratégie de surveillance sont nombreuses comme explique Moustapha Grovogui.

« Les changements attendus sont entre autres une meilleure communication, un meilleur partage des données, une meilleure collecte des informations sur le terrain, de meilleurs canaux de communication pour l’ensemble des acteurs qui travaillent dans le domaine de la santé, un meilleur usage des informations qui sont collectées sur le terrain en vue de leur transmission au niveau des décideurs », a rappelé le Coordinateur National du Projet de Renforcement des Systèmes de Surveillance des Maladies en Afrique de l’Ouest (REDISSE).

 

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Tél. : (00224) 666 134 023

Créé le Vendredi 25 janvier 2019 à 18:13