.

Assassinats et exactions à Conakry : que va faire le Gouvernement ?

Facebook icon Twitter icon
Violences à Conakry
Alpha Ibrahima Keira, ministre de la sécurité
Alpha Ibrahima Keira, ministre de la sécurité

CONAKRY-Que va faire le Gouvernement guinéen face aux nouveaux cas d’assassinats enregistrés à Conakry depuis ce mercredi ? Si pour le moment il n’y a aucune réaction officielle alors que les violences mêlées d’exactions continuent, une source gouvernementale nous a confié que le parquet général a dû ouvrir des enquêtes sur le meurtre du brigadier-chef Bakary Camara, un policier qui a perdu la vie ce jeudi à Wanindara lors d’une opération de maintien d’ordre qui a mal tourné.

"Le procureur a dû ouvrir l'enquête parce c'est de son ressort. Le corps doit être dans les mains du procureur et du médecin légiste", a déclaré le ministre de la sécurité lors d’un bref entretien avec un journaliste d’Africaguinee.com.

Un haut responsable de la police qui a été joint au téléphone a indiqué que la division criminelle de la police judiciaire a saisi un médecin légiste par une réquisition. « Le procureur a déjà été informé. Les enquêtes vont être ouvertes à ce niveau et en relation avec tous les policiers pour apporter toute la lumière (sur ce qui s’est passé) », a confié notre source.

Pour le moment le gouvernement n’a pas réagi officiellement sur ces violences meurtrières dans la capitale. L'opposition a déploré la mort de cet agent de police en exercice  tout en imputant au gouvernement la responsabilité de cette escalade de violences.

« Si le citoyen estime qu'il va lui-même se rendre justice, cela dénote la défaillance de l’Etat. Si le Gouvernement avait pris des dispositions à temps pour ouvrir des enquêtes pour retrouver les coupables et les commanditaires de ces assassinats, il ne viendrait à l’esprit d’aucun citoyen de se rendre justice », a martelé un opposant qui s’est confié à  Africaguinee.com.

Au moment où nous mettions cette dépêche en ligne, nous avons été alertés sur des scènes d’exactions qui seraient en train d’être commises par des éléments des forces de l’ordre déployés  à Wanindara, théâtres de violences inouïes depuis mercredi.

« Les forces de l’ordre sont en train de faire une expédition punitive dans le quartier. Des boutiques et des maisons sont vandalisées, des motos incendiées », nous a confié un citoyen.

A suivre…

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112

 

Créé le Jeudi 08 novembre 2018 à 19:24