Assainissement à Conakry : les « vérités » du ministre Moustapha Naité…

Assainissement
Moustapha Naité, ministre des travaux Publics
Moustapha Naité, ministre des travaux Publics

CONAKRY-C’est un discours de « vérité » que le ministre des travaux publics Moustapha Naité a voulu livrer ce samedi 27 octobre 2018 aux citoyens de Conakry. C’était en marge de la journée de l’assainissement décrété par le Gouvernement pour rendre la capitale guinéenne Conakry, plus propore.

Pour cette 5ème journée, les acteurs impliqués dans cette activité ont invité les citoyens à participer massivement aux travaux de nettoyage pour rendre Conakry plus propre et plus circulable à l’image des autres villes à travers le monde. A la fin de cette journée, Moustapha Naité s’est adressé aux populations guinéennes. Le ministre des travaux publics invite chacun à consacrer quelques heures de chaque dernier samedi du mois pour nettoyer au moins devant sa porte.

« Nous demandons humblement aux populations de Conakry de faire en sorte que les derniers samedi de chaque mois de pouvoir balayer ne serait-ce qu’une heure ou deux heures devant leurs portes pour rendre notre ville propre, circulable. Que nous soyons fiers de dire que c’est notre capitale. Quel que soit ce que l’Etat fera, les moyens qu’on mettra à disposition si la population n’accompagne pas, la capitale sera toujours sale. Les moyens colossaux seront déboursés, les matériels seront mis à la disposition mais il faut que chacun de nous comprenne que le problème d’assainissement, c’est un problème de tous, ce n’est pas un problème politique. C’est un problème de santé et c’est un problème de fierté pour notre capitale », a invité Moustapha Naité.

Le Directeur Général de l’Agence Nationale de l’Assainissement et de la Salubrité Publique a quant à lui annoncé la mise en place d’une procédure pérenne de traitement des déchets. Selon lui, ils vont travailler sur l’élaboration d’abord d’une stratégie qui vise à la professionnalisation de la gestion des déchets. Cette stratégie repose sur cinq piliers essentiels.

«  D’abord nous allons procéder au transfert des activités, de collecte, de transfert à la décharge au secteur privé. Nous allons travailler à  ce que l’activité, le rôle de l’Etat et toutes les structures qui sont chargées de la gestion de l’Etat, les collectivités à tous les niveaux soient davantage rendus responsables. Ensuite on fera en sorte que tous ceux qui polluent la ville contribuent au payement c’est-à-dire les pollueurs payeurs. Nous avons décidé dans le cadre de cette stratégie de faire l’abonnement au niveau de l’ensemble des ménages puisqu’on a redéployé toutes les PME dans toutes les zones de Conakry, que chacun contribue à payer. Le dernier pilier de notre stratégie porte sur la valorisation des déchets. Voyez-vous à Conakry partout nous avons des déchets plastiques qui sont jetées partout, nous allons travailler à ce que ces déchets soient valorisées », a annoncé Sory Camara.

Saa David Léno travailleur de l’OIM (organisation internationale pour les migrations) a mis à la disposition du Gouvernement plusieurs jeunes qui participent à l’assainissement de la capitale Conakry. Selon lui, ce programme d’assainissement doit intéresser tout guinéen, c’est pourquoi il invite les la population à participer dans ces activités.

« Je vais dire au peuple guinéen d’être compréhensible. Parce que rien ne sert que le Gouvernement lance une journée d’assainissement si la population n’y adhère pas. Le Gouvernement le fait je pense dans l’intérêt de nous tous en tant que citoyen. Parce que si nous sommes dans la propreté ce n’est pas l’affaire d’un ministre, d’un Président, d’un directeur, c’est l’affaire à nous tous. Ça y va de notre santé. Moi je voudrais dire aux guinéens au-delà de ces journées de samedi, même de façon quotidienne il faut que les gens participent à nettoyer auprès d’eux », a-t-il sollicité.

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Créé le Samedi 27 octobre 2018 à 21:55