.

Mamou: Un militaire tue un enseignant dans la localité de Farinta…

Facebook icon Twitter icon
Echos de nos régions
Image d'illustration
Image d'illustration

MAMOU-Un drame impliquant un militaire s’est produit dans la localité de Farinta. Un adjudant-chef en service à Farinta aurait donné un coup de poing à Abdoulaye Barry enseignant de son était après une dispute. Le coup a été fatal puisque l’enseignant succombera quelques heures plus tard.

L'acte s'est produit dans la nuit du jeudi au vendredi 13 juillet à Farinta, une localité située dans la sous préfecture de Soyah aux environs de 2 heures du matin. Interrogé, Sidiki Camara, le procureur de la république près le tribunal de première instance de Mamou a confirmé l'information avant d'apporter quelques précisions sur les circonstances du drame.

" Hier vers 2 heures du matin nous avons été informés par les autorités de Farinta d'un drame qui est survenu. Selon les premières informations recueillies, c'est l'adjudant chef Barry chef du P. A militaire adjoint qui aurait eu des altercations avec Mr Abdoulaye Camara né en 1984 enseignant à Farinta et célibataire de son état. Il y aurait eu des échanges houleux entre les deux derrière le logement du militaire. Au cours des échanges, le militaire aurait donné un coup à Mr Camara qui lui a été fatal. Dès que nous avons été informés aux environs de deux heures du matin, nous avons déployé des agents accompagnés d'un médecin aux environs de 4 heures du matin », explique le parquet de Mamou.

Poursuivant, le procureur ajoute : « Quand la mission est arrivée sur les lieux, elle a procédé à l'examen du corps et on a donné l'autorisation de remettre le corps aux autorités pour des fins d'obsèques. Le militaire est déjà interpellé, il est en train d'être auditionné. Lorsque les faits se sont déroulés, il n'y avait aucun témoin sur les lieux selon nos informations. Donc, il faudrait bien que l'on procède aux auditions du militaire et élargir les enquêtes. À l'heure qu'il fait, les enquêteurs sont sur le terrain. Certainement ils sont en train de glaner quelques informations qu'ils vont porter à notre connaissance. Nous  vous dirons quelle est la suite des faits", a confié le procureur Sidiki Camara.

À suivre...

Habib Samake

Correspondant régional d'Africaguinee.com

A Mamou Tel : (00224)623 093 998

 

Créé le Vendredi 13 juillet 2018 à 20:27

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

TAGS