.

Manifestation contre la hausse du carburant : les premiers incidents à Conakry…

Facebook icon Twitter icon
Augmentation du prix du carburant
Des heurts au quartier Lansanayah
Des heurts au quartier Lansanayah

CONAKRY- La tensions reste  vive dans certains quartiers de la haute banlieue de Conakry ! A  Lansanayah Barrage des échauffourées ont été signalées ce mardi 10 juillet 2018 entre jeunes en colère et forces de l’ordre.

Les manifestants ne décolèrent contre l’augmentation du prix du carburant à 10.000 GNF. A l’image de plusieurs quartiers de Conakry, les activités sont totalement paralysées dans ce quartier situé du côté nord de la haute banlieue. Des  jeunes  ont brulé des pneus et érigé des barricades sur la route pour protester contre l’augmentation du prix du carburant à la pompe.

La circulation est complémentèrent paralysée sur l’axe Lansanyah située sur l’autoroute Fidel Castro. Les agents de sécurité postés à cet endroit ont jeté des gaz lacrymogènes pour empêcher les manifestants de  barrer la route.

Au niveau de marché, les boutiques et magasins sont fermés. Seulement quelques étalagistes font le commerce tandis qu'une véritable psychose règne chez les citoyens. 

Ces violences interviennent en marge d’une manifestation appelée par la société civile dans le pays pour exiger des autorités le maintien du prix du carburant à 8000 GNF au lieu de 10.000. Un dialogue de sourd règne entre syndicats et gouvernement qui négocient depuis dix jours sans trouver de consensus.

A suivre…

Bah Aissatou

Pour africaguinee.com

Tél a: (+224) 655 31 11 14

 

Créé le Mardi 10 juillet 2018 à 14:41

Facebook icon
Twitter icon
Google icon