.

Grève en Guinée : l’autoroute aussi rejoint le mouvement…

Facebook icon Twitter icon
Grève en Guinéee
Autoroute Fidel Castro de Conakry
Autoroute Fidel Castro de Conakry

CONAKRY- Réputée être l’une des zones les plus calmes de la capitale guinéenne, l’autoroute Fidel Castro vient de rejoindre le mouvement de contestation contre l’augmentation du prix du carburant à la pompe.

Cette partie de Conakry est barricadée en ce lundi 9 juillet 2018. Depuis quelques heures, quasiment aucun véhicule ne passe par l’autoroute Fidel Castro. Des jeunes ont barricadé la route aux environs de Gbessia. Certains automobilistes qui tentaient d’échapper à la colère des jeunes manifestants du côté de la route le Prince ont vite rebroussé chemin sur l’autoroute aussi. Aucun véhicule ne circule sur cet axe aussi.

Sur la route le Prince, c’est le désert total. Aucun véhicule ne traverse l’axe Hamdallaye-Cosa. Du côté de Sonfonia jusqu’à la cimenterie, une journaliste de notre rédaction a aperçu plusieurs femmes qui marchaient par manque de véhicule. 

La route de Taouyah est quant à elle embouteillée pour le moment. La circulation est très lente. Tous ceux qui ont des « urgences » du côté de Kaloum, le centre-ville de Conakry, ont rejoint cet axe qui n’est pour le moment pas perturbé.

A Kaloum, l’administration publique et même privée tourne au ralenti. Rares sont les travailleurs qui ont réussi à rejoindre la presqu’île de Kaloum ce lundi 9 juillet 2018.

Des coups de feu entendus dans plusieurs quartiers…

Dans les quartiers de Cosa, Koloma et Bomboli, des coups de feu ont été entendus à l’aube de ce lundi 9 juillet 2018. Plusieurs unités de la police et de la gendarmerie sont postées dans ces quartiers de la haute banlieue de Conakry.

 

BAH Aissatou et 

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Tél. : (+224) 655 31 11 14

Créé le Lundi 09 juillet 2018 à 12:38

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

TAGS