.

Grève générale en Guinée : le syndicat se déchire…

Facebook icon Twitter icon
Augmentation du prix du carburant
Les syndicalistes, Abdoulaye Sow (FESABAG) et Louis Mbemba Soumah (USTG)
Les syndicalistes, Abdoulaye Sow (FESABAG) et Louis Mbemba Soumah (USTG)

CONAKRY-La grève générale déclenchée par l’inter-central CNTG-USTG à cause de l’augmentation du prix du carburant en Guinée ne fait pas l’unanimité au sein du monde syndical. Les frictions se situent surtout au sein de l’USTG (Union syndicale des travailleurs de Guinée) dirigée par Louis Mbemba Soumah.

En effet, la Fesabag dirigée par Abdoulaye Sow, a contre toute attente exprimé son opposition face au mouvement déclenché le mercredi 04 juillet. Ses proches dénoncent une traitrise et appelle à soutenir le mouvement déclenché par la CNTG  et l’USTG.

« Je suis indignée en tant que membre de la FESABAG », lance Marie Ivonne Koumbassa, la secrétaire général adjointe de cette structure syndicale.  « Il faut que le syndicaliste change et qu’il arrête d’aller demander de l’argent dans les bureaux. On a été élu pour défendre l’intérêt des travailleurs et du travail. C’est notre combat, on n’a pas de récompense », s’exclame-t-elle.

Le revirement de M. Sow surprend plus d’un d’autant plus qu’il était l’un des plus farouches opposant à l’augmentation des produits pétroliers.

Ce bicéphalisme qui secoue le monde syndical intervient alors que le Gouvernement et les syndicalistes devraient reprendre les négociations ce vendredi 6 juillet 2018 dans l’après-midi pour discuter des mesures d’accompagnement sur l’augmentation du prix du carburant.

A suivre…

Africaguinee.com

 

Créé le Vendredi 06 juillet 2018 à 18:19

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

TAGS